VIDEO. Orléans : il découvre un abri antiaérien datant de la Seconde Guerre mondiale dans son jardin

Sa pelle butait sur quelque chose de dur, un abri antiatomique en plein dans son jardin ! / © F3CVDL
Sa pelle butait sur quelque chose de dur, un abri antiatomique en plein dans son jardin ! / © F3CVDL

Un abri antiaérien enfoui dans un jardin. C'est la découverte exceptionnelle faite à l'automne dernier par un Orléanais. Un petit bunker en béton armé que son propriétaire est bien décidé à préserver. 

Par Fabienne Marcel avec Christine Launay

Un vestige de la seconde guerre mondiale, en plein dans son jardin... c'est la découverte incroyable qu'a faite Johël Ducasse. Lorsqu'il a acheté sa maison sur le chemin de halage à Orléans en 2008, l'ancienne propriétaire lui avait indiqué qu'un abri antiaérien se situait sous son terrain, mais personne ne pouvait le localiser. Johël avait même fini par penser qu'il s'agissait d'une autre "rumeur d'Orléans". 

En novembre dernier, alors qu’il retournait la terre de son jardin à la main, il a senti que sa pelle butait sur quelque chose de dur. Il a creusé et là, après avoir déplacé des centaines de kilos de gravats et de ferrailles, il a mis au jour un abri antiaérien en béton armé en capacité d'abriter près 10 personnes ! Avec deux aérations prévues à l'extérieur, son architecte espérait échapper aux bombardements alliés. 

C'est assez impressionnant comme construction ! Et de savoir qu'une personne ait fait ça toute seule ! J'ai fait venir un maçon qui m'a dit que c'est quelque chose de colossal à construire,

explique Johël.
 

"Nous espérions trouver un trésor"

"Quand nous sommes rentrés dans le bunker avec ma femme, nous espérions trouver un trésor, raconte Johël, si nous en avions trouvé un nous ne l'aurions dit à personne," ajoute t'il en riant. 
A défaut d'un trésor, lui et sa femme ont déniché une gamelle tapissée d'un journal. Elle leur a permis de dater le comblement de l'abri anti-aérien au début des années 1970. 
Fier de ce patrimoine local, Johël va désormais se faire passeur d'histoire et offrir au regard des habitants de son quartier son abri anti-aérien, qui n'était jusqu'alors pour eux qu'une légende. 


► Voir le reportage de Christine Launay et P.Dominique Lepais

 

Sur le même sujet

Les + Lus