MUNICIPALES 2020 : Philippe Nolland réélu à Pithiviers dans le Loiret

Philippe Nolland (divers centre) a été réélu à Pithiviers avec 30,22% des suffrages. Quatres listes s’étaient maintenues pour le second tour. Retrouvez les résultats complets.

Philippe Nolland remporte les Municipales 2020 à Pithiviers
Philippe Nolland remporte les Municipales 2020 à Pithiviers © F3CVDL

Philippe Nolland, maire sortant de Pithiviers, a été réélu avec 30,22% des suffrages et 19 sièges, avec seulement 19 voix d'avance sur son principal adversaire, Christophe Simonet. Candidat sans étiquette, ce dernier avait fusionné sa liste avec celle de Clément Masson entre les deux tours.

"Ça a été très chaud, mais je m'attendais à ce que les résultats soient serrés. Je ne triomphe pas, mais je suis très soulagé pour Pithiviers et sa population, soulagé pour la diversité sociale de ma ville", se félicite Philippe Nolland, réélu pour six ans à la mairie de Pithiviers.

Ses équipes de campagne avaient tenté d'anticiper le résultat ces derniers jours, et estimait à 20 à 50 voix de plus qu'au premier tour le résultat du 28 juin. Le maire de Pithiviers n'aura finalement bénéficié que de 19 voix supplémentaires entre les deux tours : de quoi s'assurer tout de même 19 voix d'avance sur Christophe Simonet.

Entrepreneur et candidat issu de la société civile, ce dernier est finalement soulagé de voir la course à la mairie s'arrêter : "la campagne a été très compliquée pour moi parce que je ne suis pas politicien. Il s’agissait de ma première campagne, et j’ai été surpris par la dureté de ce milieu."

Une quadrangulaire pour ce second tour

Deuxième avant l'alliance Masson-Simonet, Maxime Buizard-Blondeau (LR) est finalement arrivé troisième de ce scrutin avec 26,81 % des suffrages. Enfin, Thierry Strombini (divers gauche) a remporté 2 sièges au conseil municipal, avec 13,67% des suffrages exprimés.

Ces élections municipales avaient des airs de jamais vu à Pithiviers, avec quatre candidats présents au second tour. Arrivé en tête lors du premier tour avec 419 voix (22,5%), le maire sortant divers centre Philippe Nolland ne devançait le candidat LR Maxime Buizard-Blondeau que de 14 voix (405 voix, 21,75%).

Jeu des alliances

S’il n’était qu’à un mouchoir de poche du maire sortant au premier tour, le candidat LR a été le grand perdant de l’alliance entre les candidats arrivés troisième et cinquième. En effet, juste derrière lui, l’entrepreneur sans étiquette Christophe Simonet (21,37 %) avait fusionné avec la liste divers droite de Clément Masson (16,59 %).

Une fusion qui, selon Philippe Nolland, a contribué à sa réelection. En effet, le cumul des deux listes a obtenu 7% de suffrages de moins qu'au premier tour.

Dernier candidat à avoir été présent pour ce second tour : le socialiste Thierry Strombini qui avait récolté 17,77 % des voix au premier tour.

Abstention moindre

Comme un peu partout en France, l'abstention dans le Loiret était en hausse au second tour de ces élections municipales, avec un taux de participation de 32,63% à 17h, contre 38,70% au premier tour.

A Pithiviers cependant, l'abstention qui a reculé entre les deux tours. En effet, la commune a enregistré une participation de 48% contre 34% le 15 mars dernier. 

"Ce sont ces 14% de participation en plus qui nous ont permis de gagner. Je suis heureux de voir que la population de Pithiviers s’est vraiment mobilisée", se réjouit le maire sortant.

Une mobilisation soudaine de l'électorat qui rend Christophe Simonet suspicieux : "il se passe des choses bizarres. Les votes ont été multipliées par trois dans certains coins de Pithiviers, comme le quartier nord. Les élections se sont finalement jouées sur un seul quartier. On peut donc se permettre de se poser des questions." Etonné par l'augmentation notable de la participation entre les deux tours, le candidat n'a visiblement pas l'intention de contester les résultats en justice pour autant.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections municipales 2020 politique élections