Shoah : la gare de Pithiviers transformée en lieu de mémoire

Des écriteaux avertissent les habitants aux abords de la gare du début des travaux, le 1er septembre.
La gare de Pithiviers, futur mémorial de la Shoah.
La gare de Pithiviers, futur mémorial de la Shoah. © Isabelle Racine
A partir du 1er septembre, la gare de Pithiviers entrera en travaux pour 18 mois. C'est ce que proclament les toutes récentes affichettes placardées aux abords du lieu, repérées par nos confrères de la République du Centre
 

Un pas vers la Mémoire


La gare s'offre une mémoire, et peut-être, un peu, se rachète une conscience : elle va être transformée en lieu de mémoire de la Shoah. Car on dit que c'est ici que "tout a commencé", en 1941, alors la première rafle des Juifs dans Paris vient d'avoir lieu.

8000 personnes transiteront à Pithiviers, passagers de ces sinistres convois entre 1941 et 1943. Ayant été fermée aux voyageurs en 1969, la gare n'avait pas bougé lorsque les trains de la mort sont passés sur ses rails. Elle n'a pas bougé après.  
 
Les rails de la gare de Pithivers, qui sont d'époque.
Les rails de la gare de Pithivers, qui sont d'époque. © Isabelle Racine


Grâce à des photographies, des documents administratifs ou bien encore des courriers écrits par des internés, la gare désaffectée va permettre au visiteur de réfléchir sur cette époque sombre de l'histoire française. La gare devrait figurer sur le parcours des sorties scolaires consacrées à la mémoire du génocide du peuple Juif. 
 

Le reportage d'Isabelle Racine et Xavier Naizet

 
durée de la vidéo: 01 min 31
La gare de Pithivers sera transformée en centre de mémoire de la Shoah. ©France 3 cvdl

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
shoah société seconde guerre mondiale histoire sorties et loisirs