Tavers : les Ateliers ligéteriens ou l'art de la récup', une recyclerie qui fait le bonheur de tous dans le Loiret

Suivez l'idée ! Les Ateliers ligéteriens sont une recyclerie qui fait le bonheur des Taversois et des citoyens environnants. Ici, que de la seconde main avec des prix tout doux pour éviter le gaspillage.

Les ateliers ligeterien.
Les ateliers ligeterien. © Centre-Val de Loire

Dans le local dédié au matériel pour l'extérieur, Annie Le Manh Ho et Patrick Gaudy s'activent derrière la petite caisse placée à l'entrée. Les deux bénévoles portent fièrement leurs gilets ciglés « Ateliers ligéteriens » et endossent avec bonne humeur le rôle de caissier. Les deux comparses, binome en bénévolat, sont également voisins à la ville.

Marie-Tiffany Delgado, directrice de l'association, nous explique le concept :

Annie Le Manh Ho, 58 ans, s'est investie dans la recyclerie depuis les débuts de l'association.

C'est vraiment le concept même de recyclage qui m'intéressait. J'aime chiner, j'aimer faire les brocantes, costumiser des objets anciens, donc j’ai tout de suite adhérer au projet.

Annie Le Manh Ho

De son côté, Patrick Gaudy a rejoint les Ateliers ligéteriens une fois la retraite prise.

Alors que nous échangeons, une personne interpelle les deux bénévoles pour leur demander le prix d'un désherbeur portatif. « Alors, c'est 35 euros », indique Patrick Gaudy.

Déçue, la cliente repose le désherbeur : « Un peu cher pour moi, mais bon, j'ai déjà pu prendre une piscine gonflable, je vais pouvoir faire plaisir à ma famille et c'est ça qui compte ». La cliente ne repart donc pas Fanny et franchit le seuil de la recyclerie riche d'une nouvelle piscine.

Annie Le Manh Ho explique : « C'est une cliente régulière. Je pense que c'est une personne qui n'a pas beaucoup de moyens et que venir ici lui permet de trouver des choses à petits prix pour faire plaisir à ses enfants ».

Elle poursuit : « L'autre jour, elle a trouvé une paire de baskets de marque, et elle m'a dit que son fils était ravi, et qu'elle a pu se permettre de lui offrir ces chaussures uniquement parce qu'elles n'étaient pas très chères. La recyclerie permet aussi une certaine mixité sociale. Il y a ceux qui viennent pour la démarche, les curieux et ceux qui ont des petits budgets et qui trouvent leurs bonheurs ici ».

Et, au vu des sourires affichés sur les visages de Patrick et Annie, le lien avec les clients de la recyclerie fait aussi la joie des bénévoles.

LE SAVIEZ-VOUS ?

En 2017, la France comptait 2 400 recycleries sur son territoire. Leur chiffre d'affaire était estimé à près de 400 millions d'euros.

CARTE INTERACTIVE. D'autres initiatives dans la région Centre-Val de Loire

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
solidarité société écologie environnement