• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

“Sur les traces d'André Milan“: la ”belle époque” croquée par un caricaturiste de talent

"Sur les traces d'André Milan" (1894 -1918) - Exposition rétrospective de l'oeuvre du caricaturiste au musée de la Marine de Loire - Châteauneuf-sur-Loire (Loiret) - Jusqu'au 31 août 2018 / © F3
"Sur les traces d'André Milan" (1894 -1918) - Exposition rétrospective de l'oeuvre du caricaturiste au musée de la Marine de Loire - Châteauneuf-sur-Loire (Loiret) - Jusqu'au 31 août 2018 / © F3

A Châteauneuf-sur-Loire (Loiret), le musée de la Marine a exhumé de ses collections une série de dessins d'André Milan. Caricaturiste de talent, le Loirétain, tombé à l'âge de 24 ans sur le champ de bataille de la 1ère guerre mondiale, fut un témoin de l'effervescence de son temps.  

Par Ch.L

André Milan est né à Saint Martin d'Abbat dans le 19e siècle finissant  à quelques encablures du musée de la Marine de Châteauneuf-sur-Loire. André Milan au talent précoce aimait croquer ses contemporains. Au lycée Pothiers d'Orléans, où il fut interne, ses dessins faisaient déjà fureur. 

En 1912, André Milan a 18 ans. Il gagne la capitale pour travailler à la banque de France. Paris vit l'effervescence de la belle époque. Une période de création artistique foisonnante et de progrès techniques. A Paris, André Milan croque à tout va. Les sportifs, les élégantes affranchis de leur corset. Les années 1910 marquent aussi la montée en puissance des nationalismes et des va-t-en-guerre. En 1914, André est appelé sous les drapeaux. Et rejoint le contingent sur le front de l'est. 

Le jeune caricaturiste mourra sur le champ de bataille en juin 1918, quelques mois avant l'armistice. Laissant derrière lui des dessins légués par sa famille et ses amis fidèles. Grâce à qui le trait malicieux d'André Milan est arrivé jusqu'à nous.

"Sur les traces d'André Milan", une exposition à voir au musée de la Marine de Loire à Châteauneuf-sur-Loire. 
>> jusqu'au 31 août 2018. 



Sur le même sujet

La colére des bénévoles face à la précarité

Les + Lus