Un automobiliste percute la foule lors d'un mariage: ce que l'on sait de l'accident

Ce samedi 10 juin, une voiture a renversé huit personnes qui se rendaient à un mariage à la mairie de Clery-Saint-André dans le Loiret. Trois personnes sont en urgence absolue, cinq en urgence relative. On en sait un peu plus sur les circonstances de l'accident.

Ce samedi 10 juin en début de soirée, la procureure de la République d'Orléans, Emmanuelle Bochenek-Puren, a donné une conférence de presse afin d'apporter des précisions sur le dramatique accident qui s'est déroulé plus tôt dans l'après-midi.

Il était 14h lorsqu'une voiture a percuté plusieurs piétons sur le parvis de la mairie de Cléry-Saint-André où devait se dérouler un mariage. Très rapidement, la préfecture du Loiret a déclenché le "Plan Nombreuses Victimes" afin de mobiliser l'ensemble des acteurs de la chaîne de secours. Une quarantaine de gendarmes, 66 sapeurs-pompiers ainsi que les SMUR d'Orléans et Blois se sont rendus sur place dès le début des opérations.

Le véhicule a heurté huit personnes, blessant grièvement trois d'entre elles, transportées à l'hôpital en urgence absolue. Les 5 autres victimes, en urgence relative, ont également été transférées vers le Centre Hospitalier Régional d'Orléans et vers la clinique Oréliance à Saran pour l'une d'entre elles. On compte parmi ces dernières deux mineurs : "une adolescente de 15 ans et un enfant de 7 ans" précise la magistrate.

Les futurs mariés ne sont pas blessés mais "en état de choc"

Un mariage était sur le point d'être célébré. De nombreux invités s'étaient donc rassemblés sur le parvis de l'hôtel de ville lorsque l'accident a eu lieu. Profondément choqués, ils ont été rassemblés et accueillis par les services de la mairie dans une salle municipale. À19h, 66 personnes recevaient encore le soutien de la cellule médico-psychologique activée par la préfecture et assurée par le Samu du Loiret et les associations de protection civile. Dans la salle se trouvent les futurs mariés. "Ils sont abattus. En état de choc", a déclaré Ludivine Raveleau, adjointe à la sécurité à la mairie de Clery-Saint-André.

Nous apportons tout notre soutien aux familles des victimes. La municipalité est là pour les écouter et échanger avec eux.

Ludivine Raveleau - Adjointe en charge de la sécurité à la mairie de Cléry-Saint-André

"À ce stade, il n'y a aucun élément qui soit en faveur d'un acte intentionnel".

Le conducteur de la Renault Clio qui a causé l'accident est un homme de 48 ans, de nationalité guinéenne et possédant un titre de séjour en règle. "Il a immédiatement été interpellé et placé en garde à vue" et est actuellement toujours entendu par les gendarmes.

Une enquête a été ouverte pour blessures involontaires par conducteur d'un véhicule à moteur terrestre. Elle a été confiée à la brigade de recherche d'Orléans, appuyée par la section de recherche et la communauté de brigades de Meung-sur-Loire.

Selon les premiers éléments, "le véhicule a dévié de sa trajectoire" pour une raison encore inconnue explique la magistrate du parquet, précisant qu'à ce stade, il n'y a "aucun élément qui soit en faveur d'un acte intentionnel et donc d'une intention criminelle". Les premiers dépistages réalisés sur le conducteur ne révèlent par ailleurs, aucune présence d'alcool ou de stupéfiants.

Un appel à remettre les photos de l'accident aux autorités

Dans la soirée, un appel de la préfecture a été lancé sur les réseaux sociaux. "On a des raisons de penser qu'un certain nombre de photographies ont pu être prises", explique la procureure de la République. Le parquet appelle donc les personnes en possession de clichés de l'accident à les remettre aux services de gendarmerie "pour les besoins de l'investigation".

"Je me permets d'ajouter aussi un appel au respect de la dignité des personnes et de la dignité des victimes", précise la magistrate qui demande donc que ces photos ne soient ni transmises à des tiers, ni diffusées sur les réseaux sociaux.

> Mise à jour: Ce dimanche 11 juin, la procureure de la République d'Orléans Emmanuelle Bochenek-Puren indique que la garde à vue de l'automobiliste a été prolongée de 24h.

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Centre-Val de Loire
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité