Marguerite, la vache sauvée de l'abattoir, coule des jours heureux à Molineuf dans le Loir-et-Cher

La vache Marguerite / © AG.Emonet
La vache Marguerite / © AG.Emonet

hier soir à 21h15, Marguerite, « la vache qui ne voulait pas mourir », est sortie de la bétaillère qui la ramenait de Lyon, et a posé ses sabots dans la ferme refuge des oliviers à Molineuf, dans le Loir-et-Cher.

Par Anne Lepais

Une histoire insolite qui finit bien... 
Celle de Marguerite, une petite vache qui ne voulait pas mourir. Début juin, promise à une mort certaine, elle s'était échappée d'un abattoir à Saint-Romain-de-Popey, dans le Rhône. La bête devenue incontrôlable, s'était réfugiée dans la cour intérieure d'une entreprise voisine de l'abattoir. Neuf gendarmes et cinq doses de tranquillisant ont été nécessaire pour calmer l'animal.
Compte tenu des doses d'anesthésiant administrées, sa viande est alors impropre à la consommation, et la téméraire ruminante est mise en quarantaine pour un mois.
Juste le temps pour émouvoir et mobiliser les internautes via les réseaux sociaux.
Après une pétition et des semaines de négociations, Marguerite a finalement rejoint une ferme pédagogique à Molineuf dans le Loir- et-Cher hier soir. La génisse de 3 ans souffre d'un abcès à la joue droite.

► [Vidéo ] Premier contact avec Olivier Lagrange, le président de la ferme des oliviers (images de David Jouillat)


 


Sur le même sujet

Les + Lus