Météo : plusieurs cours d'eau placés en vigilance jaune crues, y a-t-il un risque d'inondation en Centre-Val de Loire ?

A Montargis, le 1er juin 2016, une rue du centre, inondée. / © MaxPPP
A Montargis, le 1er juin 2016, une rue du centre, inondée. / © MaxPPP

Plusieurs tronçons de cours d'eau viennent d'être placés en vigilance jaune crues en Centre-Val de Loire après les précipitations de ces derniers jours. Doit-on craindre des inondations ? On vous explique tout. 

Par Léa Bouquet

Le Service de Prévision des Crues Seine moyenne-Yonne-Loing vient de placer jeudi 5 mars le tronçon Loing-Aval, au nord de Châlette-sur-Loing, en vigilance jaune crues.

Vendredi 6 mars, l’eau recouvre quelques voies à Nargis, Fontenay et Dampierre-en-Burly. Le Département a mis en place une surveillance des routes départementales dans les secteurs concernés. Les vannes de certaines écluses (à Combleux, Mardié, Donnery ou encore Fay-aux-Loges) ont été ouvertes, dans le but de faire diminuer la hauteur de l'eau.  
Le tronçon Loing-Aval placé en vigilance jaune crues ce 5 mars. / © Vigicrues
Le tronçon Loing-Aval placé en vigilance jaune crues ce 5 mars. / © Vigicrues
Les niveaux d'eau devraient augmenter ces prochains jours pour potentiellement atteindre leur pic dimanche 8 mars. Des débordements pourraient être constatés, mais peu de chance qu'ils provoquent des dommages importants. Toutefois, cette vigilance est à surveiller, notamment "pour les activités saisonnières et/ou exposées", précise le Service de Prévision des Crues.

➔ Pour surveiller le niveau des cours d'eau, rendez-vous sur Vigicrues. Le Département du Loiret a également mis en place un suivi de l’évolution de la situation des cours d’eau, à retrouver sur ses comptes Facebook, Twitter et son site Internet. 
 
Le Cosson, au niveau de la Ferté-Saint-Aubin dans le Loiret le samedi 6 mars. / © France Télévisions
Le Cosson, au niveau de la Ferté-Saint-Aubin dans le Loiret le samedi 6 mars. / © France Télévisions
Les tronçons d'Arroux, Bourbince, Aron et Yèvre sont également placés en vigilance jaune crues. Ces alertes font suite aux précipitations de ces derniers jours sur nos départements.
 

Vigilance jaune en Indre-et-Loire

En Indre-et-Loire, c'est la Vienne tourangelle qui est en vigilance jaune crues depuis le 6 mars. La rivière de la Cisse est également en crue. Ces derniers jours, le SDIS a enregistré une trentaine d'interventions dans le département pour des infiltrations d'eau dans des sous-sols d'habitation.

A Villaines-les-Rochers, des éboulements ont eu lieu. Une demande de reconnaissance en état de catastrophe naturelle va être effectuée.
A Nazelles-Négron, les débordements de la Cisse perturbent le système d'écoulement des eaux usées de l'école primaire. La mairie décidera lundi matin s'il convient d'ouvrir ou non l'école.

Samedi 7 mars, les routes pourraient être coupées par le Conseil départemental. Pas de panique cependant : ces crues sont habituelles pour la saison, rassure la préfecture.
La Cisse est en crue. / © France Télévisions.
La Cisse est en crue. / © France Télévisions.

 Du jaune aussi dans le Cher

Dans le Cher, le tronçon de de la Yèvre est également placé en vigilance jaune crues. Les communes concernées par de possibles débordements du niveau des eaux sont les suivantes : Bourges, Pondy, Vouzeron, Moulins-sur-Yèvre, Foëcy, Sauvigny-en-Septaine ou encore Saint-Doulchard.
 

Une crue ne signifie pas forcément une inondation 

Selon la définition de Météo France, une crue désigne "une élévation du niveau d'un cours d'eau, d'un canal ou d'un plan d'eau". Celle-ci peut être liée à un épisode pluvieux, intense en volume et sur la durée, mais aussi à la fonte des neiges par exemple. On parle de "crue" notamment lorsque le lit mineur (le niveau habituel) du cours d'eau commence à déborder.

Mais attention, une crue ne déclenche pas toujours une inondation. Lors d'une inondation, "le niveau de l'eau excède ses valeurs habituelles jusqu'à submerger une superficie plus ou moins importante de la terre qui l'environne, ce qui n'est pas forcément le cas d'une crue", explique Météo France.
 

Faut-il s'inquiéter pour les cours d'eau en Centre-Val de Loire?

Si les températures sont plutôt douces cet hiver en Centre-Val de Loire, la météo ne nous a pas toujours gâtés depuis le début de l'année : tempêtes Inès et Ciara, pluies parfois fortes, ciel qui fait grise mine... 
De quoi réveiller chez certains des inquiétudes quant au risque de crue de nos cours d'eau, et notamment de la Loire, du Cher et de l'Indre. Mais rassurez-vous, ce risque reste jusqu'à maintenant mineur.

Selon le dernier bilan climatologique régional de Météo France, le niveau de précipitations était peu important au mois de janvier 2020. La lame d'eau régionale, c'est-à-dire la hauteur de précipitations qui s'écoule en moyenne par mois, affiche 38,9 mm et se place dans le top 15 des valeurs les plus faibles pour un mois de janvier, depuis 1959.
 

Des inondations traumatisantes en 2016

En mai et juin 2016, des inondations avaient touché de plein fouet la vallée de la Loire, laissant derrière elles des milliers de sinistrés dans le Loiret, le Cher, l'Indre et l'Indre-et-Loire. Cet épisode traumatisant avait aussi coûté la vie à une sexagénaire.
Du 16 décembre 2019 au 15 janvier 2020, l'établissement public territorial de bassin Seine Grands Lacs avait lancé dans le Loiret une consultation publique, dans le cadre d'un programme de prévention des inondations. Le but ? Eviter une crue aussi dévastatrice qu'en 2016. 

Comment savoir si vous vivez dans une zone à risque ?

Le site gouvernemental Géorisques recense l'ensemble des risques géographiques pour chaque ville. En rentrant votre adresse dans le moteur de recherche, vous pourrez évaluer si votre zone d'habitation est jugée à risque et consulter le Plan de Prévention des Risques Naturels (PPRN) qui s'y réfère. 
 

Sur le même sujet

Les + Lus