Météo : que sont les tubas, ces longs tourbillons visibles dans le ciel du Centre-Val de Loire en cette fin juin ?

L’association Météo Centre a recensé plusieurs tubas, observés dans le ciel de la région Centre-Val de Loire ces derniers jours. Ce phénomène impressionnant est inoffensif et à différencier de la tornade, même si les deux sont liés.
Des tubas ont été observés à différents endroits de la région.
Des tubas ont été observés à différents endroits de la région. © Chris Tof / @NaturalRaver / Christianne Beauvillain / Association Météo Centre

Sur Twitter, l’association Météo Centre a publié ce mardi 29 juin une série de photos d’un tuba dans le Loiret qui, comme son nom l’indique, a une forme de long tube qui descend des nuages :

Une semaine plus tôt, le même phénomène était constaté dans d’autres endroits du Loiret, mais aussi dans l’Indre et en Indre-et-Loire.

Plutôt impressionnant et peu fréquent, le tuba est défini comme un entonnoir ou une excroissance visible sous la base d'un nuage de type cumulus ou cumulonimbus (nuage d’orage).D’après Météo France, cette excroissance est composée de gouttelettes de condensation qui tourbillonnent à cause de vents à grande vitesse. Elle peut prendre diverses formes et diverses tailles mais ne touche pas le sol et est donc inoffensive.

Tornade à Saint-Nicolas-de-Bourgueil

C’est lorsque le tuba atteint le sol ou que des poussières et des débris sont soulevés du sol qu’on parle alors de tornade, spécifie l’observatoire des tornades et orages violents sur son site Keraunos. Si le premier est donc rare, la seconde l’est encore plus. D’où la surprise de voir une tornade à Saint-Nicolas-de-Bourgueil le 19 juin dernier. L’observatoire a d’ailleurs publié une analyse sur le sujet.  

Les plaines plus touchées

D’après le site Météo Contact, "certaines régions sont plus touchées que d'autres. On distingue ainsi que les régions de plaine, notamment le quart nord-ouest, sont plus sujettes aux tornades que les zones montagneuses." Entre la plaine de Beauce d’un côté et le temps orageux de l’autre, on comprend mieux pourquoi l’on en aperçoit plusieurs ces temps-ci.  Alors à vos appareils photos si vous voulez capturer un tuba !

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
météo sciences