Un million de litres de lait donné à la Banque Alimentaire, c’est l’opération "Lait du cœur", une initiative du Loiret

Agriculteurs-producteurs de lait et chefs d'entreprises se mobilisent pour offrir un million de litres de lait aux différentes antennes de la Banque Alimentaire sur tout le territoire français. Un bel élan de solidarité qui prend sa source dans le Loiret.

Les briques "Lait du Coeur"
Les briques "Lait du Coeur" © LSDH

"Lait du cœur", c’est le nom de cette opération qui a été lancée ce mardi 6 janvier avec comme objectif de donner un million de litres de lait aux Banques Alimentaires sur tout le territoire national.

Au commencement du don, il y a les producteurs de lait de la région Centre-Val de Loire qui fournissent la matière première et qui appartiennent au réseau du groupe LSDH (Laiterie de Saint-Denis-de-l’Hôtel). Il y a ensuite toute une chaîne qui s’est constituée : les salariés du groupe LSDH se chargent de la collecte du lait et son conditionnement dans les briques.

Une brique de "Lait du Coeur" sort de la laiterie de St-Denis-de-l'Hôtel
Une brique de "Lait du Coeur" sort de la laiterie de St-Denis-de-l'Hôtel © Nathanaël Lemaire / France Télévisions

Les fournisseurs d’emballage et les imprimeurs s'occupent de la brique elle-même. Pour finir, des transporteurs et leurs chauffeurs livrent les Banques Alimentaires sur tout le territoire français.

Un transporteur de Lait du Coeur qui arrive à la Banque Alimentaire du Loiret
Un transporteur de Lait du Coeur qui arrive à la Banque Alimentaire du Loiret © Nathanaël Lemaire / France Télévisions

 

Départ des premiers camions du Loiret vers la France entière

Ce mercredi matin a vu le départ des premiers camions de la laiterie de St-Denis-de-l'Hôtel (45) vers la Banque Alimentaire du Loiret. Au total, c’est l’équivalent de 40 camions qui vont transporter ce gros volume de lait dans les 79 banques alimentaires de France au fur et à mesure des besoins des différentes régions.

Au total, 133 producteurs de lait contriburont à fournir le lait. Depuis quelques temps, la Banque Alimentaire avait prévenu qu'elle avait besoin de lait : ce million de litres de lait va permettre de combler les besoins pendant deux mois. Elle redistribuera ensuite aux différentes associations qui viennent en aide aux plus démunis.

Collecté dans sept régions de France : Centre-Val de Loire, Auvergne-Rhône-Alpes, Pays de la Loire, Normandie, Nouvelle-Aquitaine, Bourgogne-Franche-Comté, Ile-de-France), ce lait est conditionné dans l'usine de Saint-Denis-de-l’Hôtel (45) et dans celle de Varennes-sur-Fouzon (36).

J’ai conscience que la situation n’est simple pour personne. Pour autant, nous avons su mobiliser les consommateurs depuis plusieurs années autour d’une démarche de laits justement rémunérés et qui permettent à nos producteurs de s’engager dans des meilleures pratiques d’élevage et toujours plus respectueuse de l’environnement. Je considère que c’est maintenant à nous d’apporter un juste retour à ceux qui souffrent et manquent de biens essentiels. Le lait est le plus beau produit du monde, le premier aliment de la vie, si complet et signe de biodiversité. Même si le chemin reste long, je suis convaincu que c’est aussi dans la solidarité que nous construisons notre raison d’être et notre avenir. Cette démarche s'appuie sur la générosité de femmes et d'hommes impliqués. 

Emmanuel Vasseneix, Laiterie de St-Denis de l'Hôtel

 

La brique "Lait du coeur" pour la Banque Alimentaire
La brique "Lait du coeur" pour la Banque Alimentaire © LSDH

 

La Banque Alimentaire

Depuis 1984, les Banques Alimentaires luttent contre la précarité et le gaspillage alimentaire. Le réseau des 79 Banques Alimentaires collectent 115 000 tonnes de denrées alimentaires auprès de la Grande Distribution, des agriculteurs et de l’industrie agroalimentaire pour les distribuer via un réseau de 5 400 associations et CCAS partenaires, grâce à plus de 6 800 bénévoles répartis sur tout le territoire.

Les associations et CCAS fournissent ensuite l’accompagnement alimentaire sous plusieurs formes : épiceries sociales qui proposent l’achat de denrées à bas prix, les colis, les repas partagés, les camions itinérants : ce sont ainsi plus de 230 millions de repas distribués à 2 millions de personnes en situation de précarité chaque année. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
solidarité société