L’œnotourisme : un business en pleine expansion en Centre-Val de Loire

Publié le Mis à jour le
Écrit par Corinne Bian Rosa avec NR

Quelques millions de visiteurs font escale chaque année en Centre-Val de Loire. Et parmi les nouvelles formes de tourisme qui se développent, il y a l'œnotourisme, autrement dit la découverte des domaines viticoles à travers la culture et l’histoire du vin.

Aujourd’hui, les vignerons ne sont plus seulement des producteurs de vins, mais aussi des hommes d’affaires qui rivalisent d’imagination pour attirer les visiteurs.

En France, les régions viticoles sont aussi des destinations touristiques à part entière. Un tiers des touristes citent la gastronomie comme motivations de choix d’un séjour et ils étaient 10 millions en 2016 à avoir pratiqué l’œnotourisme.

En région Centre-Val de Loire, plusieurs dizaines de viticulteurs ont ouvert leur domaine et proposent des activités en rapport avec la culture du vin et son terroir.

Voyez l'enquête de Corinne Bian Rosa, Grégoire Grichois , Matthias Soares et Céline Girardeau pour "Enquêtes de région" sur le développement du tourisme autour des vignes, dans trois lieux différents de la région Centre-Val de Loire.
 
 

Escape game viticole

Chez Bertrand Couly à Chinon, les visiteurs peuvent participer à un escape game autour de l’histoire du domaine et de Rabelais, l’enfant du pays.

Ce jeu en plein essor consiste à découvrir des indices pour résoudre des énigmes dans un temps imparti.
 
Chez Bertrand Couly, les joueurs sont enfermés dans le chai et disposent d’une heure pour trouver la clé qui leur permettra de s’échapper. 

Le développement de l’œnotourisme a permis au domaine de passer de 2000 visiteurs par an en 2010 à plus de 10 000 aujourd’hui dont 2000 participants à l’escape game concocté par le fils de la maison en près d’un an.
 

Labyrinthes troglo

Dans le Loir et Cher au Domaine des Tabourelles à Bourré, c’est une des caractéristiques du domaine qui a fait exploser le nombre de visiteurs.

En effet, la famille Jousseau n’est pas seulement propriétaire de vignes, elle dispose aussi de caves exceptionnelles : des labyrinthes troglodytiques où sont entreposés les bouteilles bien sûr , mais qui ont aussi servi e carrières d’extraction pour la fameuse pierre blanche de tuffeau qui a servi notamment à construire le château tout proche d’Azay le rideau et d’autres comme Chambord.

Près de 30 kilomètres de souterrain que Stéphane, le beau-frère d’Anne, fait découvrir aux touristes avec passion et humour.
 

En haute saison, ce sont plusieurs cars de visiteurs qui déambulent par 12 degrés dans les couloirs humides, captivés par l’histoire du lieu.

Du coup, le domaine des Tabourelles et son activité Vino Troglo a été récompensé l’an dernier par le Top des Top du tourisme en Val de Loire, devant les grands châteaux et autres parcs zoologiques…
 

Voler en montgolfières

Pour les amateurs de sensations fortes, il faut pousser encore plus à l’est, jusque dans le sancerrois. Dans le petit village de Sury-en-Vaux dans le Cher, la famille Raimbault a décidé de faire partager sa passion aux touristes.

Le domaine possède deux montgolfières et lorsque la météo le permet, Sonia Raimbault et son fils Lucien s’envolent avec les heureux élus pour un survol époustouflant de Sancerre et de ses vignes.

La liste d’attente est longue, à cause des aléas météorologiques.

Mais la notoriété du domaine  a explosé depuis le début des vols l’an dernier.
 


Né dans les années 70 en Californie, l’œnotourisme est devenu dans la région Centre-Val de Loire en quelques années une véritable plus-value économique pour les viticulteurs et culturelle pour les vacanciers.

Sans doute parce que le vin est aujourd’hui considéré comme une authentique expression du terroir.