Ouverture de la PMA : qu'ont voté vos députés du Centre-Val de Loire ?

Les députés ont adopté le 27 septembre l'ouverture de la PMA aux couples de femmes et femmes seules, premier article de loi du projet bioéthique. 
L'ouverture de la procréation médicalement assistée (PMA) à toutes les femmes est une promesse de campagne d'Emmanuel Macron. La PMA est une série de techniques médicales manipulant des spermatozoïdes et ovules afin d'aboutir à une fécondation.

Jusqu'ici réservée aux couples hétérosexuels, l'étendue de la PMA a été pour la première fois discutée lors des États généraux de la bioéthique, entre janvier et mai 2018. Devenu le premier article du projet de loi bioéthique, l'étendue de la PMA aux femmes seules et aux couples de femmes a été adopté par l'Assemblée Nationale ce 27 septembre. 

Pour voter ce texte, qui a occupé une large place dans le débat public ces derniers mois, avec les protestations véhémentes d'une partie du centre, de la droite et de l'extrême-droite, seuls 55 députés sur 577 étaient présents. Les discussions à l'hémicycle ont notamment été marquées par un discours de Jean-Luc Mélenchon, qui annonçait "la fin du patriarcat". 


Comment ont voté vos députés ? 


A l'Assemblée, 4 de nos 23 députés étaient présents. Vice-présidente de la mission d'information sur la révision de la loi bioéthique, comme Caroline Janvier ; "membre de la mission bioéthique" comme Philippe Chalumeau ou "très réservé" comme Claude de Ganay, ils ont en commun de n'avoir pas passé les portes de l'hémicycle ce jour-là, pas plus qu'ils ne se sont fait représenter. 

La députée Fabienne Colboc a même célébré l'adoption de l'amendement sur son compte twitter, sans être elle-même présente pour le vote. 

Ils ont voté pour :
 
Il ont voté contre :
 
Ils n'ont pas voté
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
nos élus à la loupe politique region centre-val de loire femmes société lgbt+ diversité