• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Rénovation énergétique : à quelles aides avez-vous droit en Centre-Val de Loire ?

De nombreux dispositifs existent pour vous aider à faire des économies d'énergie - Photo d'illustration / © PHOTOPQR/LE MIDI LIBRE
De nombreux dispositifs existent pour vous aider à faire des économies d'énergie - Photo d'illustration / © PHOTOPQR/LE MIDI LIBRE

Un sondage OpinionWay a mis en relief les difficultés des habitants de la région à se chauffer, mais aussi leur méconnaissance des aides auxquelles ils ont droit. France 3 fait le point sur les coups de pouce disponibles pour rendre sa maison plus accueillante. 

Par Yacha Hajzler

En région Centre-Val de Loire, vous êtes 41% à avoir froid dans votre maison, en hiver. C'est le résultat du baromètre "Les Français et la rénovation énergétique", publié chaque année par l'institut OpinionWay. 41%, c'est deux points de moins que la moyenne nationale, mais c'est toujours trop élevé. 

Plus grave, ou en tout cas plus cruel : 50% des habitants de la région estimeraient nécessaires des travaux de performance énergétique chez eux, mais 74% ignorent qu'il existe, pour ces travaux, tout un panel d'aides.

France 3 vous explique ce à quoi vous pouvez prétendre pour rénover votre logement, et faire des économies. 
 

Qu'est-ce que c'est ? 

Il s'agit d'un prêt sans frais de dossiers et sans intérêts qui doit permettre à votre logement de consommer le moins d'énergie possible selon sa configuration : on parle de "performance énergétique globale minimale". 

Aucune condition de ressources ne s'y applique. 

Qui est éligible ? 

Les propriétaires, qu'ils occupent ou louent leur logement en tant que résidence principale. Les copropriétés disposent aussi d'un éco-prêt personnalisé. 

Pour quels travaux ? 

La rénovation doit permettre d'améliore la performance énergétique de votre logement, les travaux éligibles sont donc directement liés à cette optique :

- Isolation de la toiture et/ou d'au moins la moitié des murs donnant sur l'extérieur
- Isolation des vitres donnant sur l'extérieur
- Installation ou changement du système de chauffage
- Installation d'équipements utilisant une énergie renouvelable pour le chauffage et/ou l'eau chaude 

A quelles conditions ? 

L'éco-prêt peut aller jusqu'à un plafond de 30 000 euros, pour un bouquet de trois travaux ou une amélioration de la performance globale. Il est de 20 000 euros pour un bouquet 2 travaux et de 10 000 euros pour l'assainissement des plafonds. 

La performance globale minimale à atteindre devra etre calculée par un bureau d'études thermiques. Cette évaluation peut-être comprise dans le prêt, qui peut aussi assurer une liste de travaux associés. 

Les travaux devront être réalisés par des professionnels labellisés RGE : "Reconnu Garant de l'Environnement". Un annuaire est disponible sur le site faire.fr.
 

Qu'est-ce que c'est ? 

Le crédit d'impôt donne lieu à un remboursement partiel de vos dépenses de contribuable. Celui-ci concerne l'acquisition d'équipements dans le cadre de travaux de rénovation énergétique. 

Qui est éligible ? 

Occupant gratuit, propriétaire ou locataire d'une résidence principale. Vous devez payer vos impôts en France et vivre dans une maison ou appartemment indivuduel, terminé depuis 2 ans. Pour un immeuble collectif, le crédit d'impôt est possible : il portera sur les équipements communs payés dans le cadre de votre quote-part

Pour quels travaux ? 

Les équipements que vous avez achetés doivent avoir un lien direct avec une rénovation énergétique. Sont pris en compte dans le cadre de ce crédit d'impôt : 

- Les équipements d'isolation des parois opaques et vitrées
- Les équipements de chauffage, de régulation de chauffage ou utilisant des énergies renoulevables 
- Les pompes à chaleur pour le chauffage ou l'eau chaude
- Les équipements de raccordement à certains réseaux de chauffage
- Les chaudières à gaz à faible puissance électrique (dites "à micro-cogénération")
- Les systèmes de charge pour véhicule électrique
- En copropriété : les appareils d’individualisation des frais de chauffage ou d’eau chaude sanitaire

A quelles conditions ? 

Le crédit d'impôt à la transition énergétique peut aller jusqu'à un plafond de 8000 euros pour une personne seule et 16000 euros pour un couple. Il est également possible d'obtenir 400e par personne à charge.  

Des professionnels labellisés RGE (Reconnu Garant de l'Environnement) devront fournir les équipements et réaliser les travaux. Un annuaire est disponible sur le site faire.fr. Toutes les informations supplémentaires sont disponibles à cette adresse
 

Qu'est-ce que c'est ? 

Il s'agit d'une aide financière et d'un accompagnement pour effectuer des travaux de rénovation énergétique. Le programme "Habiter mieux" a été mis en place par l'Agence Nationale de l'Habitat (ANAH).

Occupant, l'Agence rembourse entre 35% et 50% de vos travaux dans une limite de 20 000 euros, selon vos revenus. Bailleur, le plafond est établi à 25% de remboursement sur une dépense allant jusqu'à 60 000 euros.

Vous pouvez également solliciter une prime complémentaire, l'ASE. De plus, un partenariat avec la région Centre vous permet de bénéficier d'une aide supplémentaire dans certains territoires.

Qui est éligible ? 

Les propriétaires, qu'ils occupent ou louent leur logement. Des conditions de ressources sont appliquées si vous occupez votre logement (tableau ci-dessous). Si vous le louez, vous devrez signer une convention avec l'ANAH, qui vous engage à ne pas exiger de vos locataires un loyer qui dépasserait le plafond défini par l'agence.
 
Le tableau des conditions de ressources fixées par l'ANAH. / © InfoEnergie-Centre
Le tableau des conditions de ressources fixées par l'ANAH. / © InfoEnergie-Centre

A quelles conditions ?

Les travaux effectués doivent permettre une amélioration de la performance énergétique de votre logement, d'au moins 25% dans un logement que vous occupez, et d'au moins 35% dans un logement que vous louez. Pour ce dernier cas, ils doivent également permetre de classer votre logement en catégorie D du Diagnostique de Performance Energétique (DPE)
 
Attention, vous devez attendre d'avoir déposé votre dossier complet auprès de l'Agence avant de réaliser vos travaux, sans quoi l'aide vous sera refusée. Suite à ces travaux, vous êtes tenus d'occuper votre logement durant 6 ans, ou de respecter votre convention de bailleur avec l'ANAH pendant 9 ans. 

Qu'est-ce que c'est ? 

La région Centre, via le dispositif énergétique, vous permet de bénéficier d'un audit thermique cofinancé, et encadré. Vous pouvez, par ce biais, faire un état des lieux de la performance énergétique du logement, et recevoir un programme de travaux d'économie d'énergie personnalisé. 

Il est compatible avec de nombreuses autres aides citées dans cet article, qui demandent justement une étude thermique préalable. 

Qui est éligible ? 

Les propriétaires d'un logement individuel en région Centre, construit il y a plus de deux ans, que ceux-ci occupent leur habitation ou la louent. 

A quelles conditions ? 

Deux choix sont possibles : une visite avec ou sans calculs thermiques (une estimation de la quantité d'énergie nécessaire pour chauffer ou climatiser votre logement). 

Dans le premier cas, votre part est de 150e, et 250e pris en charge par la région. Dans le second cas, vous vous acquittez de 300e et la région des 500e restants. 
 

Quelques autres dispositifs viennent appuyer ou compléter cette offre d'aides. Certains départements, par exemple, participent à un programme de subvention à la rénovation énergétique.

Il existe également le "certificat économie d'énergie", à destinations des fournisseurs : ceux-ci ont l'obligation de promouvoir auprès de leur client des investissements à l'économie d'énergie, via un soutien financier, sous peine de sanctions. 

Sur le même sujet

"BatOloire" : le transport atypique de l'été à Orléans

Les + Lus