Ressourcerie, parc régional, petits biscuits... Le programme de la première COP régionale en Centre-Val de Loire

Un slogan "There is no planet B" ["Il n'y a pas de plan(ète) B"] lors d'une manifestation pour le climat / © CLEMENT MAHOUDEAU / MAXPPP
Un slogan "There is no planet B" ["Il n'y a pas de plan(ète) B"] lors d'une manifestation pour le climat / © CLEMENT MAHOUDEAU / MAXPPP

En miroir de la COP25 qui s'est ouverte lundi 2 décembre à Madrid, la région Centre-Val de Loire innove en proposant une version plus locale de la lutte contre le changement climatique. Le programme de cette semaine spéciale.

Par Yacha Hajzler

Ce 2 décembre s'ouvre à Madrid la COP25, la 25ème conférence réunissant les signataires de la convention cadre des nations unies sur le changement climatique de 1994. Mais bien plus près de nous, la région Centre-Val de Loire s'apprête de son côté à inaugurer la toute première COP régionale consacrée au climat. 
 

Car si, pour nous, les effets du changement climatique sont encore diffus, les organisateurs de cette COP estiment qu'il aura très bientôt un impact concret. "Des incendies de forêts plus fréquents, en particulier en Sologne, où les forêts et les bois représentent 24% du territoire régional", ou encore "des sécheresses des sols plus marquées en toute saison qui impacteront l'exploitation des terres agricoles" cite le conseil régional. Face à cette menace, les responsables politiques régionaux estiment que chacun doit prendre sa part : c'est le sens de cette COP en région. 

Le Centre-Val de Loire avait d'ailleurs annoncé en septembre ses deux ambitions majeures : réduire fortement la consommation en énergie de la région, et doubler, en deux ans, sa production d'énergies renouvelables. 
 
 
Si certains temps forts de la semaine sont réservés aux élus et à un colloque citoyen, des réunions grand public d'information et de mobilisation seront organisées chaque soir dans le département concerné. France 3 vous dévoile le programme de la semaine. 
 

Lundi 9 décembre : récup' dans le Loiret


La semaine d'animations commence ce lundi 9 décembre, dans le Loiret. En présence de responsables européens, le président Bonneau lancera officiellement le projet de sensibilisation à la sobriété énergétique ENERGE, qui sera conduit dans 12 collèges et lycées. 

L'après-midi débutera par une visite de la ressourcerie Alternative, Artisanale et Artistique, à Saint-Jean-de-Braye. Un lieu qui récupère objets et matériaux, les transforme et les valorise. La ressourcerie a d'ailleurs ouvert depuis le 4 novembre sa nouvelle boutique en ligne, disponible à cette adresse.
 
 

Mardi 10 décembre : session nature dans l'Indre


Mardi, c'est l'Indre qui est mis à l'honneur avec une visite du parc naturel régional de la Brenne. Créé en 1989, ce parc de 183 000 hectares abrite notamment 3300 étangs.Classé comme une zone humide d'importance internationale, la Brenne héberge, entres autres, 11 des 37 reptiles autochtones protégés, 32 espèces de poissons et 3000 espèces d'insectes. 
 
Le parc régional de la Brenne, dans l'Indre. / © LA NR / MAXPPP
Le parc régional de la Brenne, dans l'Indre. / © LA NR / MAXPPP

La suite de l'après-midi du 10 décembre sera consacré aux énergies renouvelables, avec les installations solaires thermiques et la chaudière biomasse de l'Office public de l'habitat (OPAC), à Châteauroux. 
 

Mercredi 11 décembre : gourmandise en Indre-et-Loire


Le programme sera plus gourmand mercredi 11, en Indre-et-Loire, où la journée commencera par une visite de NéoGourmets, une fabrique de biscuits bio de Saint-Cyr-sur-Loire.

Sablés citron-gingembre, moelleux noix de coco, sablés apéritif mimolette-sésame... Le tout bio, sans sel ni sucre ajouté, sans huile de palme, sans conservateurs, bref : sans aucune substance controversée.

Une entreprise créée par une petite famille dont la mère, Gaëlle, a du supprimer les sucres rapides de son alimentation. Un mode de vie dont elle et son mari ont voulu faire une force. 

Insolite, la journée se poursuivra avec la rencontre d'une factrice de Loches qui utilise pour ses déplacements un vélo "super-condensateur". Créé par une entreprise française, basé à Olivet, le "U-feel" est un vélo électrique totalement écologique car il fonctionne sans batterie. C'est le condensateur qui, en récupérant l'énergie du pédalage à la façon d'une dynamo, alimente le vélo. 

 

Jeudi 12 décembre : moment terroir dans l'Eure-et-Loir


Jeudi 12 décembre, place à l'Eure-et-Loir. La cohorte écologique se déplacera à Nogent-le-Rotrou pour visiter Le Chardon, une boutique bio de producteurs du Perche, ouverte grâce au financement participatif en septembre.

Fromages, jus, légumes, mais aussi musique et jeux, le Chardon se veut aussi un lieu de rencontres. Il a également vocation à accueillir, au milieu des épices et des oeufs bio, des conférences et des animations. 
La ville de Châteaudun aura aussi l'occasion de mettre en avant son système de chauffage à la biomasse, une initiative qu'elle avait été la première du département à prendre. Avec ce système d'énergie propre, la ville tablait sur une économie annuelle de "4 000 tonnes de dioxyde de carbone, soit l’équivalent de la consommation de 1 600 à 1 700 véhicules"
 

Vendredi 13 décembre : transition écologique dans le Cher


Dans le Cher, le vendredi 13, la délégation montera à l'assaut du 1er car REMI 100% gaz naturel. Mis en circulation le 29 novembre, le car est voué à parcourir 270 kilomètres par jour sur la ligne V entre Châteauroux et Bourges
Une rencontre sera également organisée avec l'association Virage Energie, qui milite pour la transition écologique en Centre-Val de Loire. En 2017, l'association avait présenté un scénario pour atteindre 100% d'énergie renouvelables en 2050, en prenant en compte plus de 2000 paramètres. 


Samedi 14 décembre : week-end fleuri dans le Loir-et-Cher


La toute première COP régionale se concluera dans le Loir-et-Cher le samedi 14 décembre. Une note poétique pour finir la semaine, puisque le programme inclut la visite de l'Orchidium, à Fresnes. 

Plusieurs dizaines de variétés d'orchidées et d'autres fleurs issues de Chine, du Viêtnam ou encore du Venezuela sont disponibles toute l'année. Pour ses cultures, l'Orchidium a abandonné en 2012 le fuel pour la géothermie, à l'aide d'un forage puisant dans les nappes phréatiques. Un investissement que a permis à l'entreprise de recevoir, en octobre, le prix de l'Agence de l'environnement de la maîtrise de l'énergie
Enfin, la COP s'intéressera au projet "Génies-Génies" du Pôle des arts urbains, labellisé "Viva Leonardo da Vinci 2019". Le programme associe des artistes et des ingénieurs autour de trois thématiques : la transition énergétique, la valorisation artistique des déchets et la Loire. Le pôle des arts urbains propose notamment la constitution d'un Parlement de Loire, où un collège de scientifiques et d'artistes représenteraient les intérêts du fleuve. 

Sur le même sujet

Les + Lus