• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Risque nucléaire : à quoi servent les pastilles d'iode distribuées ?

Nouvelle campagne de distribution de pastilles d'iode / © France 3 Centre-Val de Loire/I.Racine
Nouvelle campagne de distribution de pastilles d'iode / © France 3 Centre-Val de Loire/I.Racine

Une campagne d'information sur le risque nucléaire est lancée en région Centre-Val de Loire. Le but informer la population et lancer, cette semaine, la distribution de nouvelles pastilles d'iode pour les riverains des centrales nucléaires.  

Par D.Cros avec ASN

L'Agence de sûreté nucléaire (ASN) lance sa campagne d’information du public sur le risque nucléaire. Objectif : rappeler aux gens vivant à proximité des centrales nucléaires que l'accident est possible et qu'il faut être prêt et informé. 

Les dates, lieux et horaires des réunions d'information

Concernant les réunions d’information sur la région Centre, sont prévues à ce jour :
  • Pour la centrale de Chinon, une réunion le 22 janvier à 8h30 à l'amphithéâtre du Lycée Rabelais à Chinon)
  • Pour la centrale de Dampierre, deux réunions les 11 janvier (salle polyvalente de Dampierre-en-Burly à 20h) et 18 janvier (Salle des Fêtes de Lion en Sullias à 20h)
  • Pour la centrale de Belleville, une réunion est prévue le 21 janvier à Belleville
 / © ASN
/ © ASN

A quoi servent les pastilles d'iodes? Quand les prendre? Combien de comprimés? 

Cette semaine, les personnes concernées peuvent se rendre en pharmacie pour récupérer gratuitement des pastilles d'iode. La prise d’iode stable (iodure de potassium), associée à la mise à l’abri, est un moyen de protéger efficacement la thyroïde contre les effets des rejets d’iode radioactif qui pourraient intervenir en cas d’accident nucléaire.

L’efficacité est optimale si la prise est réalisée dans les 2 heures avant le début des rejets d’iode radioactif. Elle est de 50 % si la prise est réalisée 6 heures après le début des rejets. Les comprimés doivent donc être pris immédiatement lorsque le préfet en donne la consigne et uniquement à ce moment-là.

Les comprimés d’iode peuvent être pris par tous. Ils sont en particulier recommandés pour les personnes dont la thyroïde est la plus sensible vis-à-vis du risque de contamination : femmes enceintes (fœtus), bébés, enfants et jeunes.
Posologie des comprimés d’iodure de potassium dosés à 65 mg :
  • À partir de 12 ans, adultes, y compris les femmes enceintes ➜ 2 comprimés d’iode
  • Enfant (de 3 à 12 ans)  ➜ 1 comprimé d’iode
  • Bébé (de 1 mois à 3 ans) ➜ un demi-comprimé d’iode
  • Nouveau-né  (jusqu’à 30 jours)  ➜ un quart de comprimé d’iode
Les comprimés doivent être avalés ou dissous dans une boisson (eau, lait, jus de fruit). Ils sont quadri-sécables pour permettre un dosage adapté à tous les âges. Ils doivent être rangés dans un lieu accessible, conservés dans leur emballage d’origine, dans un endroit sec, hors de portée des enfants et ne dépassant pas 25°C.

Les personnes concernées peuvent s'informer sur le site internet www.distribution-iode.com et par le numéro vert  0 800 96 00 20.

► Reportage d'Alain Heudes et Isabelle Racine

Risque nucléaire : à quoi servent les pastilles d'iode distribuées ?
Une campagne d'information sur le risque nucléaire est lancée en région Centre-Val de Loire. Le but informer la population et lancer, cette semaine, la distribution de nouvelles pastilles d'iode pour les riverains des centrales nucléaires.  - France 3 Centre-Val de Loire - Alain Heudes et Isabelle Racine

 

Sur le même sujet

L'accordéoniste de Pierre Perret vous joue une chanson

Les + Lus