Semaine Olympique et Paralympique : coup d’envoi donné à l’école Sainte Marie de Blois

Publié le

Pratique du sport, quiz, rencontre avec un athlète… A travers différentes activités, les élèves sont sensibilisés cette semaine aux valeurs olympiques. L’objectif reste aussi de changer le regard des jeunes sur le handicap.

9H55, c’est l’heure de la récréation à l’école Sainte Marie de Blois dans le Loir-et-Cher. Dans la cour, les élèves d’une classe de CM2 entourent Vincent Godet, leur professeur d’éducation physique et sportive (EPS), avec qui ils doivent répondre à un "Quiz olympique" de 10 questions, élaboré par génération 2024. Vincent Godet interroge les jeunes : "Est-il vrai qu’en 1896 l’épreuve de natation s’est déroulée en mer ?". L’un des jeunes, Hugues, connaît la réponse "oui" et apporte le premier point au groupe.

C’est sur cette bonne note que le top départ de cette Semaine Olympique et Paralympiques (SOP) est donné. Chaque matin, ce test ludique sera proposé à certaines classes de l’établissement. "L’idée est de s’amuser autour du sport, tout en développant sa culture", explique Vincent Godet.

La SOP est organisée partout en France depuis la désignation en 2017 de Paris comme ville hôte des Jeux de 2024. Mais cette année encore, la crise sanitaire a chamboulé le programme.

Le Covid nous a mis des freins. C’est malheureux car les enfants ont besoin de maintenir la flamme. Si certains établissement ont totalement annulé leurs activités, le nôtre confirme tout de même quelques temps forts.

Vincent Godet

Parmi eux : un biathlon revisité. Après une séance d’aviron sur un ergomètre, des dizaines de jeunes seront invités à tirer à la carabine laser puis à participer à un match de basketball en fauteuil roulant. Les CM2 se sont prêtés au jeu cet après-midi, ce sera ensuite au tour des 5ème et 4ème.

On est très fiers de proposer ces activités. On veut ainsi promouvoir les valeurs de l’olympisme, comme l’entraide, l’écoute et le dépassement de soi. Ces dernières se rapprochent de celles que notre école souhaite véhiculer.

Corinne Cavrois, chef d’établissement du collège et coordinatrice de l’institution Sainte-Marie

LA SOP :

  • Du 24 au 28 janvier 2022
  • Initiée par deux ministères : celui de l'Education nationale et de la Jeunesse et des Sports avec le concours de Paris 2024

Le sport a son rôle à jouer dans la lutte contre le réchauffement climatique

Durant cette semaine, le thème de l’environnement et du climat est mis à l’honneur. "Nous avons besoin d’un oxygène sain lorsque nous nous défoulons", rappelle Vincent Godet qui mobilise ses élèves. L’école s’est engagée à collecter des bouchons. Ils serviront à construire des gradins recyclables dans deux structures conçues spécialement pour les Jeux Olympiques de Paris : la piscine de Saint-Denis et la Chapelle Arena.

La venue d’un athlète reportée

Impossible cette semaine à cause de la flambée des contaminations, mais Raphael Beaugillet s’impatiente. Le coureur cycliste originaire de la région a hâte de présenter sa médaille de bronze aux jeunes de l’école Sainte Marie de Blois. Il les rencontrera le 7 mars.

Je viens briser les tabous. On peut faire du sport même avec un handicap. Un accident peut arriver à n’importe qui. On a tous des coups durs dans la vie et le sport nous aide à nous relever.

Raphael Beaugillet, médaillé de bronze

Victorieux aux Jeux Paralympiques de Tokyo, Raphael Beaugillet présente un déficit visuel. Il souhaite aussi rappeler le rôle des professeurs. "Le sport à l’école, c’est essentiel. De nombreux athlètes y ont découvert leur passion".

Le comité olympique du département et d’autres sportifs de haut niveau interviendront également en mars. Si la situation sanitaire le permet, un voyage en Grèce, aux origines des Jeux, sera également proposé aux élèves, car "c’est un projet annuel", explique Vincent Godet. "Une semaine de promotion ne suffit pas. L’esprit olympique ne doit pas s’arrêter à Paris 2024".