Notre-Dame brûle, L’histoire de ma femme, Entre les vagues...de nouveaux films sont à l'affiche en ce mercredi 16 mars.

Entre la guerre en Ukraine, les élections, la Covid-19 et maintenant le sable du Sahara qui décide de se répandre un peu partout sur nos voitures, rien de tel qu'un bon film pour se changer les idées.

On commence avec deux comédies françaises. Alors on danse, de Michèle Laroque avec Isabelle Nanty, Thirry Lhermitte et Patrick Timsit.

Après avoir découvert que son mari la trompe depuis 2 ans elle part vivre chez sa sœur. La cohabitation ne se fait pas sans mal jusqu'à ce cours de danse. Le quatuor se met alors en marche et l'on découvre avec humour les étapes de reconstruction liée à la rupture. Humour et légèreté, ça fait du bien.

Trois fois sans rien, de Nadège Loiseau, une tout autre comédie touchante sur le destin de trois copains SDF qui gagnent au loto ! Jusque là tout va bien, mais comment récupérer son argent lorsqu'on a pas de domicile, pas de carte d’identité à jour et sans compte bancaire ? Une drôle de critique de notre société qui manque cruellement de logique... "Le laisser passer A38" n'a qu'à bien se tenir.

Pour compléter cette liste, nous avons contacté le responsable programmation des Studio à Tours. Il nous fait par de ses deux coups de cœur de la semaine :

  • L’histoire de ma femme, de Ildiko Enyedi

L'histoire se passe au début du 20e siècle. Un capitaine fait le pari d'épouser la première femme qui franchira la porte du café dans lequel il se trouve. Spoiler alerte : le femme accepte. "C'est un grand film d'amour, un film romantique, une fresque qui retrace l'histoire de ce couple". Mais avec ce curieux point de départ, l'histoire va-t-elle durer ?

On y retrouve Léa Seydoux, Gils Naber et Louis Garrel.

  • Entre les vagues, de Anais Volpé

Dans ce premier long métrage d'Anais Volpé, on retrouve Débora Lukumuena, récemment apparue dans le film Robuste de Constance Meyer aux côtés de Gérard Depardieu.

C'est l'histoire de deux amies qui se rencontrent au théâtre. Toutes deux passionnées, elles rêvent de devenir actrices. Mais l'une des deux apprend qu'elle est atteinte d'un cancer.

"C'est un film qui peut faire peur mais il est bourré d'humour et d'énergie. Les deux filles ont une vraie vitalité !" Le sujet n'est pas la maladie, mais bel et bien l'amitié qui dépasse toutes ces difficultés. "C'est comme une histoire d'amour entre ces deux filles mais sans sexe, une pure amitié" .

Bourges au centre du monde cinématographique

Vous vous en doutez, on se devait d'appeler le multiplex de Bourges pour reparler de la sortie de Notre-Dame brûle.

C'est le directeur adjoint qui nous fait part de ses coups de cœur :

  • Notre-Dame brûle, de Jean-Jacques Annaud

L'histoire, vous la connaissez : une reconstituions heure par heure de l’invraisemblable réalité des évènements du 15 avril 2019 lorsque la cathédrale de Notre-Dame de Paris prend feu. Pour la reconstitution de l'évènement devant les caméras, la cathédrale de Bourges s'est imposée parmi toutes les autres, à en croire le réalisateur :

On s’est demandé quel est l’endroit qui non seulement ressemble le plus, mais qui a le lyrisme, la poésie, l’invitation à la spiritualité de Notre-Dame. On a tous voté pour Bourges.

Jean-Jacques Annaud

Les pompiers qui ont joués dans le film seront présents toute la journée au CGR de Bourges pour sensibiliser sur leur métier.

  • Jujutsu Kaisen 0, de Park Seong-Ju

Du manga au cinéma ? Evidemment ! Il s'agit de l'adaptation du tome 0 où Yuta Okkotsu est hanté par l'esprit de Rika. Rika est son amie d'enfance morte dans un accident de la route. Une malédiction et qui provoque des accidents à répétition, jusqu'à la rencontre entre Yuta et un professeur à l'école d'exorcisme de Tokyo.

"Pour ce genre de film où cela part un peu dans tous les sens nous avons décidé de le diffuser dans la salle premium. Un son Dolby Atmos 360 degrés, des sièges inclinables et un prolongement de la vision avec des écrans sur les côtés permettront une séance plus adaptée."

  • Avant-premières et évènements

- Le festival du cour métrage au CGR de Bourges du 16 au 22 mars. Toons en folie, plusieurs séances à réserver pour les enfants.

- La brigade, de par Louis-Julien Petit avec Audrey Lamy et François Cluzet en avant-première dimanche 20 mars à 18h.

- Police, de Anne Fontaine avec Omar Sy et Virginye Efira. Séance unique le vendredi 25 mars à 19h45 - Ciné-débat sur les droits et l’accueil des étrangers en France, organisé en partenariat avec l’Association Tourangelle des Juristes Publicistes, en présence d’un représentant de la CIMADE et d’un professeur de la faculté de droit de Tours.