Tabac : le Cher touché par le cancer du poumon, 500.000 fumeurs dans la région

Photo d'illustration / © Pixabay
Photo d'illustration / © Pixabay

Le bulletin de Santé publique France vient de dévoiler les chiffres du tabac. Si le tabagisme et la morbidité-mortalité sont proches de la moyenne nationale en région Centre-Val de Loire, des disparités existent entre les départements.
 

Par France 3 Centre-Val de Loire

Vous étiez environ 500.000 personnes âgées de 18 à 75 ans, à fumer quotidiennement en région Centre-Val de Loire en 2017. Soit 28% de la population, un chiffre proche de la moyenne nationale (26,9%). C'est ce que révèle une étude statistique publiée par Santé publique France, un établissement public affilié au ministère de la Santé.

La proportion chez les jeunes de 17 ans à fumer quotidiennement s’élève quant à elle à 24,5%, un chiffre lui aussi sensiblement identique à la moyenne nationale (25,1%).

En résumé, plus d'une personne sur 4 fumait quotidiennement en Centre-Val de Loire en 2017.
 
Pourcentage des adultes de 18 à 75 ans consommant quotidiennement du tabac en 2017 (France métropolitaine) et en 2014 (départements et régions d’outre-mer) / © Extrait de l'étude / Santé Publique France Centre-Val de Loire
Pourcentage des adultes de 18 à 75 ans consommant quotidiennement du tabac en 2017 (France métropolitaine) et en 2014 (départements et régions d’outre-mer) / © Extrait de l'étude / Santé Publique France Centre-Val de Loire
 

Des femmes plus nombreuses à fumer à la fin de la grossesse

Là où la région se distingue, c’est sur la consommation de tabac pendant la grossesse, notamment au 3e trimestre.

D’après les chiffres d’une enquête nationale périnatale de l’Inserm, 21,9% des femmes enceintes, soit une sur 5 fumait pendant le 3e trimestre de sa grossesse.
 
Pourcentage de femmes enceintes consommant du tabac au 3ème trimestre en 2016. / © Extrait étude Santé publique France Centre-Val de Loire
Pourcentage de femmes enceintes consommant du tabac au 3ème trimestre en 2016. / © Extrait étude Santé publique France Centre-Val de Loire
 

Les hommes plus touchés que les femmes

Autre distinction par rapport à la moyenne nationale : le cancer du poumon. On le sait, la consommation de tabac est un facteur de risque puisqu'il est la première cause de cette maladie : il est en effet responsable de plus de 8 cancers du poumon sur 10.

L'incidence (c'est-à-dire le nombre de nouveaux cas par an) dans la région Centre-Val de Loire est inférieure à la moyenne nationale. La mortalité est quant à elle similaire à la moyenne nationale.

Mais des différences importantes existent, tout d'abord selon les sexes. Trois fois plus d’hommes que de femmes sont touchés dans la région par un cancer du poumon ou une des principales maladies liées au tabac.
 
Taux d'incidence du cancer du poumon en 2007-2016, à gauche chez les femmes, à droite chez les hommes. / © Extrait étude Santé publique France Centre-Val de Loire
Taux d'incidence du cancer du poumon en 2007-2016, à gauche chez les femmes, à droite chez les hommes. / © Extrait étude Santé publique France Centre-Val de Loire
 

Le Cher plus affecté par le cancer du poumon

Les hommes meurent plus, et notamment dans le Cher. En effet sur la période 2007-2014, le taux de mortalité chez les hommes atteints d'un cancer du poumon était de 44,1 par 100.000 habitants dans le Cher, alors que les moyennes régionale et nationale étaient respectivement de 38,4 et 38,2.

Des chiffres inquiétants pour le département déjà classé premier en France pour la surmortalité par cancer de la prostate. Dans une étude précédente sur la période 2007-2016, Santé publique France montrait que le taux de mortalité dans le Cher dû aux cancers était supérieur à la moyenne nationale de 10% (+15 % chez l’homme et +5 % chez la femme), et de 26% uniquement pour le cancer de la prostate.

Sur le même sujet

Réaction de Marc Sarreau après sa victoire sur le Tour de Vendée

Les + Lus