Joué-les-Tours : Police Secours sans ses agents

A Joué-les-Tours, les agents de police secours en arrêt maladie.
Le commissariat de Joué-les-Tours est au ralenti depuis samedi 18 mars. Les 15 fonctionnaires de police secours ont déposé des arrêts maladie pour dépression ou anxiété. En cause : la réforme de leur cycle de travail. - France 3 Centre-Val de Loire

Au Commissariat de Joué-les-Tours, les quinze agents de Police Secours sont en arrêt maladie pour dépression ou anxiété. Une situation en partie due à la réforme de leur temps de travail qui sera mise en place au mois de mai prochain.

Par France 3 Centre-Val de Loire

C’est une situation inhabituelle. Depuis samedi 18 mars, il n’y a plus aucun agent police secours au commissariat de Joué-les-Tours. L’ensemble des quinze fonctionnaires du service est en arrêt maladie pour dépression ou anxiété. Conséquences : le commissariat a fermé ses portes durant tout le weekend et c’est la police de proximité qui assure désormais les missions des agents arrêtés.

La réforme des horaires mise en cause


A l’origine de cette vague d’arrêts maladie : l’application en mai prochain de la réforme des horaires qui déplaît fortement aux policiers qui se sentent lésés.

Il y a quelques semaines, les policiers avaient réussi à négocier la mise en place d’horaires plus avantageux, mieux adaptés à la difficulté de leur profession. Mais cette négociation n’a finalement pas abouti : pour mettre en place ces horaires, le commissariat aurait dû embaucher quatre nouveaux agents mais la demande a été rejetée par la direction. Résultat : les changements d’horaires auront bien lieu mais ils seront plus contraignants pour les policiers.

Sur le même sujet

Florian Truchot, vise le plus haut niveau international en natation

Près de chez vous

Les + Lus