Cet article date de plus de 5 ans

Un premier centre de déradicalisation en Indre-et-Loire

Le premier centre de déradicalisation ouvrira ses portes avant l'été, près de Chinon, en Indre-et-Loire. Tourné vers la réinsertion et la citoyenneté, il accueillera dans un premier temps une trentaine de jeunes.
Le centre d'éducation et de formation professionnelle de Pontourny où doit prendre place, d'ici 'été, le premier centre de déradicalisation de France.
Le centre d'éducation et de formation professionnelle de Pontourny où doit prendre place, d'ici 'été, le premier centre de déradicalisation de France. © F3
L'implantation de ce premier centre de prévention de la radicalisation a été validée ce vendredi matin par la préfecture d'Indre-et-Loire. C'est le Centre d'éducation et de formation professionnelle de Pontourny à Beaumont-en-Véron qui accueillera cette nouvelle structure pour les jeunes radicalisés. 

Trente personnes de dix-huit à trente ans pourront y être hébergées et surveillées afin de les dissuader de faire le jihad. 

L'objectif de ces centres, dont chacun coûte en moyenne un million d'euros en fonctionnement, est de "permettre à des individus de se reconstruire, se restructurer, avoir de nouveaux projets et retrouver un travail".
durée de la vidéo: 01 min 48
Un premier centre de déradicalisation ouvrira en Indre-et-Loire ©France 3



Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers djihad