Cet article date de plus de 7 ans

Mory Ducros: les salariés débrayent à Saint-Pierre-des-Corps (37)

Les salariés du transporteur Mory Ducros à Saint Pierre des Corps (Indre-et-Loire) ont exercé leur droit de retrait lundi pour contester l'offre de Arcole industries qui exclut la reprise de leur site. 
Dans son offre de reprise présentée le 23 janvier, Arcole Industries propose de conserver 48 agences Mory Ducros sur 85, soit 2.150 emplois sur plus de 5.000. En région Centre, Bourges (18), Vernouillet (28) et Saint-Pierre des Corps (37) figurent sur la liste des agences menacées de fermeture.

Sur le site de Saint-Pierre-des-Corps, l'activité est stoppée depuis lundi matin. Les conducteurs et les manutentionnaires ont décidé d'exercer leur droit de retrait, une mesure qui permet à tout salarié d'arrêter de travailler s'il s'estime en danger. Une façon de contourner l'avertissement d'Arcole qui avait demandé aux personnels de Mory Ducros de s'abstenir de toute mobilisation sociale d'ici au 31 janvier, date de l'examen de l'offre par le tribunal de Pontoise.

A St Pierre des Corps, la grande majorité des 65 salariés sont menacés de licenciement. Seuls cinq d'entre eux devraient être reclassés sur le 2e site tourangerau à La Riche. L'offre de reprise prévoit d'allouer 7 000 euros d'indemnités supra légales aux salariés licenciés. Elles sont jugées insuffisantes par le personnel et les syndicats  "Il y a des gens qui ont trente ans d'ancienneté. Ce n'est pas possible qu'ils partent avec 7 000 euros. On se signera pas ça" a affirmé Stéphane Boudeaud, délégué CFDT dans une interview accordée à F3 Tours le 24 janvier. (voir ci dessous). 

En région Centre, 500 salariés travaillent pour la société de transport routier.
durée de la vidéo: 01 min 28
Mory Ducros: fermeture du site de St Pierre des Corps

Le mouvement a été suivi au siège à Gonesse (Val d'Oise) et dans les agences vouées à être fermées à Rennes (Ile-et-Vilaine), Arras, Lequin et Libercourt (Nord-Pas-de-Calais) avec blocage des sites.  

Arcole a regretté "les mobilisations ponctuelles et souhaite que toutes les parties prenantes s'engagent en faveur de cette solution de reprise pérenne qui permet de sauver 2.100 emplois au sein du groupe", a affirmé à l'AFP une source proche de la direction de Mory Ducros et de son actionnaire.  

Lire aussi:  Mory Ducros: Arcole menace de retirer son offre face aux  grèves 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie social