• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Maison d'arrêt de Tours : une gardienne agressée à l'arme blanche

Au 1er août, la maison d'arrêt de Tours compte 233 personnes écrouées pour 145 places soit une densité carcérale de 160 %. / © Maxppp/Patrice Deschamps
Au 1er août, la maison d'arrêt de Tours compte 233 personnes écrouées pour 145 places soit une densité carcérale de 160 %. / © Maxppp/Patrice Deschamps

Ce samedi, une gardienne de la prison de Tours en Indre-et-Loire a été blessée à l'arme blanche. Depuis le début de l'année, dix agents ont été agressés. Invité du 19/20 : Aymeric Regneau délégué syndical UFAP-UNSA (premier syndicat pénitenciaire) 

Par Elsa Cadier

Ce samedi, peu après 10h00, une gardienne de la prison de Tours en Indre-et-Loire a été blessée à l'arme blanche. Selon nos confrères de la Nouvelle République, la surveillante a été agressée par un détenu mineur âgé de 17 ans. Incarcéré pour le viol de la réceptionniste d'un hôtel où il était logé par le service d'aide sociale, ce dernier a porté un violent coup de couteau au visage de la gardienne alors que celle-ci venait d'ouvrir la porte de sa cellule. Le pire a été évité semble-t-il. Un autre gardien et un détenu majeur ont réussi à maîtriser rapidement l'agresseur. La victime a été transportée aux urgences de l'hôpital Trousseau (CHRU de Tours). Elle a subi six points de sutures sur le visage.

Il y a quelques jours, un psychologue avait pointé la dangerosité du détenu auteur de l’agression, et son possible passage à l’acte. Le Syndicat Pénitentiaire des Surveillants de prison (SPS) n'exclut pas un mouvement de protestation. 

Depuis le début de l'année, dix agents ont été agressés dont quatre par des détenus mineurs.

Tours (Indre-et-Loire) : agression d'une gardienne de prison
Ce samedi, une gardienne de la prison de Tours en Indre-et-Loire a été blessée à l'arme blanche. Depuis le début de l'année, dix agents ont été agressés. - F.Marcel/C.Deville

 

Sur le même sujet

Indre-et-Loire : un Rabelais de poche aux enchères le 16 juin

Les + Lus