Violence conjugale, agression homophobe, avortement... : qui appeler en région Centre-Val de Loire ?

Dans une situation de détresse spécifique, on n'ose pas toujours se tourner vers les secours, et les recherches internet peuvent réserver de mauvaise surprises. Voici notre annuaire des organismes à contacter si vous avez besoin d'aide.  

Des numéros existent pour vous aider à faire face à votre situation - Photo d'illustration
Des numéros existent pour vous aider à faire face à votre situation - Photo d'illustration © MAXPPP
Agression homophobe, violences conjugales ou sexuelles, avortement... Ce ne sont pas des sujets joyeux, mais ce sont des sujets importants. Victime ou témoin, on est parfois perdu : suis-je en train de m'adresser à la bonne personne ? Va-t-on m'écouter ? Me croire ? 

Pour ces situations difficiles et particulières, nous avons réalisé cet annuaire. Certains numéros fonctionnent près de chez vous, d'autres à l'échelle nationale. Il convient de rappeler que, peu importe votre problème, nul n'est en droit de vous pousser à la culpabilisation. 
 

Numéros généraux 


Pour les urgences vitales et risques immédiats. 
 
Deux numéros existent à destination des personnes sourdes et malentendantes : le 114, par SMS, ou le 01 45 67 90 00 
 

Vous êtes victime d'une agression homophobe ou transphobe


Plusieurs associations peuvent vous écouter et vous guider dans vos démarches judiciaires.
 
Permanences d'accueil et d'écoute le mercredi de 17h à 19h30 et le samedi de 14h à 16h30.
 
Le local est ouvert du lundi et vendredi de 14h à 18h, sur rendez-vous le matin. Le GAGL est également très réactif par email : contact@gagl45.org. Les courriers sont lus en permanence. 
 
Les horaires des permanences (une à deux par semaine) sont indiquées sur la page Facebook de l'association
 
Ligne d'écoute anonyme du lundi au vendredi de 18h à 22h, le samedi de 14h à 16h et le dimanche de 18h à 20h. Il s'agit d'une ligne nationale, la section Centre-Val de Loire est joignable à cette adresse : sos-centre@sos-homophobie.org 
 

Vous êtes victime de violences sexuelles ou de violences conjugales

 
Le CIDFF garantit une écoute et une orientation vers les dispositifs adéquats pour toutes les femmes victimes de violences sexistes. 

- Cher : 02 48 24 00 19
- Eure-et-Loir : 02 37 91 19 95
- Indre : 02 54 08 09 79
- Indre-et-Loire : 02 47 48 26 13
- Loir-et-Cher : 02 54 42 17 39 
- Loiret : 02 38 77 02 33 

- Numéro national : 39 19 

Appel gratuit, de 9h à 22h du lundi au vendredi ; de 9h à 18h les samedi, dimanche et jours fériés. Cet appel est anonyme et ne figurera pas sur votre facture de téléphone. 
 
Numéro national gratuit, du lundi au vendredi de 10h à 19h. 
 
- Tours : 02 47 47 47 43 (secrétariat) / 02 47 47 92 83 (assistante sociale)
- Orléans : 02 38 51 44 06 (secrétariat) / 02 38 61 32 31 (assistance sociale) / 02 38 61 33 85 (psychologue)

Le CAVAS est une unité des CHR de Tours et Orléans. Il assure un accueil et un examen clinique des victimes, qui peut aider à constituer des preuves pour une action judiciaire. 
 
Situé au sein des locaux SOS Médecins de Tours, cette cellule est joignable 24/24 à ce numéro. L'espace d'accueil peut vous permettre d'être directement mise en relation avec le commissariat, un psychologue ou encore un hébergement d'urgence. 
 

Vous êtes un(e) travailleur(se) du sexe victime de violences

 
- Locaux : 01 42 29 23 67 ou  07 60 42 51 80
- Coordinatrice juridique : 07 60 42 51 80 (Cadyne Sénac)
- Porte-parole : 07 69 27 76 11 (Thierry Schaffauser)
 
- Eure-et-Loir : 06 37 47 10 34 
- Indre-et-Loire : 02 47 05 63 88
- Loiret : 02 38 81 74 83


Le mouvement du nid n'est pas un syndicat, mais une association, qui défend in fine des positions abolitionnistes. Il accompagne cependant tous et toutes les travailleurs et travailleuses du sexe dans leurs démarches d'accès à la Justice et aux soins. 
 

Vous avez des idées suicidaires

 
Une permanence téléphonique est assurée 7j/7 et 24h/24. 
 
Une permanence téléphonique est assurée 7j/7 et 24h/24. 
 
Ligne nationale de 16h à 23h, 7j/7. 


Divers services régionaux non-spécifiques, mais qui peuvent intervenir sur ces questions sont recensés à cette adresse : infosuicide.org
 

Vous avez besoin de conseils sur un avortement


Soyez très vigilantes sur internet. Sous couvert d'informations sur l'avortement, de nombreux sites et lignes téléphoniques vont en réalité chercher à vous en dissuader, sans prendre réellement en compte votre situation. Evitez notamment ces trois sites : Ivg.net ; Afterbaiz et Ecouteivg.org
 
Les professionnels de cette ligne sont chargés de vous écouter, de répondre à vos questions et, le cas échéant, de vous orienter vers les structures adaptées.
 
- Chartres : 02 37 30 37 41 
- Châteaudun : 02 37 44 55 70
- Dreux : 02 37 43 05 19
- Nogent-le-rotrou : 02 37 53 75 52

- Châteauroux : 02 54 29 65 82
- Issoudun : 02 54 03 54 15
- Amboise : 02 47 23 33 33
- Château-Renault : 02 47 29 89 15
- Chinon : 02 47 93 14 35
- Descartes : 02 47 59 87 13 
- Loches : 02 47 91 33 33 
- Tours : 02 47 66 88 41

- Blois : 02 54 55 66 33 
- Noyers-sur-Cher : 02 54 55 62 75 / 06 61 92 92 45 
- Romorantin - Lanthenay : 02 54 88 34 61 
- Vendôme : 02 54 23 33 62

- Gien : 02 38 05 16 55
- Montargis : 02 38 93 03 84
- Orléans : 02 38 70 00 20 
- Pithiviers : 02 38 32 31 32 
 
Encadré participatif
Vous connaissez d'autres plateformes spécifiques, régionales ou nationales, qui peuvent aider des victimes ? Dites-le nous à internet.orleans@francetv.fr 

Merci de votre aide ! 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
infos pratiques société santé justice region centre-val de loire violence conjugale