Voitures électriques : la société Izivia retire de la circulation 189 de ses 217 bornes de rechargement

Avec plus de 190 bornes de rechargement hors service sur les autoroutes, les usagers devront bien planifier leur trajet. / © Maxppp / Marc Ollivier
Avec plus de 190 bornes de rechargement hors service sur les autoroutes, les usagers devront bien planifier leur trajet. / © Maxppp / Marc Ollivier

Ce vendredi 28 février, la principale entreprise exploitante des bornes de rechargement pour véhicules électriques sur l'autoroute a annoncé qu'elle retirait la quasi intégralité de ses équipements à cause d'un problème technique.

Par Boris Granger

Il va devenir compliqué de recharger son véhicule électrique sur l'autoroute dans les mois à venir : la société Izivia a annoncé ce vendredi 28 février la mise hors service de 189 des 217 bornes qu'elle exploite. En cause, plusieurs incidents techniques laissant entrevoir des risques de sécurité. Les bornes avaient été mises en indisponibilité une première fois le 7 février dernier, et n'ont pas été réhabilitées depuis.
 

Peu d'autres fournisseurs

Le problème, c'est que jusqu'alors, la filiale du groupe EDF était l'une des seules présentes sur les aires d'autoroute, et de loin la plus répandue. Dans la région Centre-Val de Loire, ce ne sont pas moins de 19 bornes qui vont être retirées de la circulation, et il n'en restera que quatre. Autant dire que les voyageurs au long cours auront intérêt à bien calculer leur coup. Car en moyenne, l'autonomie des véhicules actuels varie entre 100 et 500 kilomètres.

Sur la carte - non-exhaustive - qui suit, les bornes Izivia qui demeurent en service sont en vert et celles qui ne sont plus disponibles en rouge. En jaune, celle des autres fournisseurs, sur (et à proximité de) l'autoroute.
 

 

Maillage intact en ville et sur les nationales

Que les conducteurs se rassurent néanmoins : il existe d'autres fournisseurs. L'entreprise allemande Ionity est présente sur quelques aires de la région, et les bornes Modulo assurent un maillage sur le territoire, notamment à proximité des sorties d'autoroutes. La société Izivia, a quant à elle assuré qu'elle remplacerait certaines bornes pour arriver à un total de 40 à 50 points recharge. Une carte permet en outre de visualiser la disponibilité des stations.

Du côté des villes, d'autres exploitants gèrent les points de recharge - de loin les plus nombreux. C'est notamment le cas du Syndicat départemental d'énergie d'Eure-et-Loir (SDE28) qui assure plus de 100 points de recharge sur le département.
 

De plus en plus de véhicules électriques en France

Cette annonce tombe mal, au moment où les automobilistes font de plus en plus le choix de l'électrique. En 2010, la France n'enregistrait que 184 immatriculations de véhicules électriques. Contre près de 43 000 neuf ans plus tard. Sans compter les véhicules hybrides rechargeables ou les utilitaires.
 
 

Avec 9016 véhicules électriques immatriculés depuis 2010 selon l'association nationale pour le développement de la mobilité électrique, la région Centre-Val de Loire est loin d'être la plus touchée par cette pénurie de bornes de rechargement autoroutières. Les régions Auvergne-Rhône-Alpes et Nouvelle-Aquitaine devraient bien plus en pâtir, avec respectivement quelque 28 000 et 21 000 voitures électriques mises en circulation depuis 2010.

Sur le même sujet

Les + Lus