Zones agricoles défavorisées : les élus du Loiret reçus à l’Elysée

Publié le Mis à jour le
Écrit par Juliette Roché .

Huit élus du Loiret ont été reçu à l’Elysée pour aborder le problème de la révision des zones agricoles défavorisée en Sologne et dans le Berry. Une délégation composée du sénateur Jean-Pierre Sueur, Hugues Saury et Claude de Ganay, des députés Stéphanie Rist et Richard Ramos.

Huit députés et sénateurs du Loiret ont été reçus jeudi 8 février par Audrey Bourolleau, la conseillère agriculture d’Emmanuel Macron. Une rencontre à l’initiative du sénateur PS Jean-Pierre Sueur pour aborder la question de la modification des zones agricoles défavorisées simple. Une nouvelle carte qui pourrait exclure la Sologne, certaines communes de l’Orléanais et du Berry.

Un nouveau zonage est actuellement à l’étude dans tous les pays de l’Union Européenne. A l’origine ce découpage en zone a été mis en place pour que réduire les inégalités entre régions.

Regardez le sujet réalisé devant la sous préfecture de Romorantin : 
Blocage de la sous-préfecture de Romorantin par les agriculteurs


Les zones défavorisées bénéficient donc d’une indemnité appelée ICHN (indemnité compensatoire de handicaps naturels) pour palier l’investissement en matériel ou en produit supplémentaires dans ces zones. D’ailleurs, il existe trois catégories : zones de montagne, zones défavorisées simples et zones affectées de handicaps spécifiques.


Cette indemnité est versée 25% par l’Etat et 75% par le fonds européen agricole de développement rural. En 2017, 99 000 agriculteurs en bénéficiaient et la majorité se trouvent en région Rhône-Alpes, Auvergne et Midi-Pyrénées.



Une victoire en Loir-et-Cher puisque la Sologne est réintégrée dans les zones défavorisées simples. 




Pour le Loiret et le Berry, la mobilisation continue. 


 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité