Cas de gale à l'école maternelle et primaire Saint-Jean

Les services techniques de la ville d'Ajaccio sont intervenus lundi 28 janvier / © Dominique Moret / FTViaStella
Les services techniques de la ville d'Ajaccio sont intervenus lundi 28 janvier / © Dominique Moret / FTViaStella

Les services techniques de la ville d'Ajaccio ont procédé lundi matin à la désinfection des locaux de l'école primaire où sont scolarisés deux enfants, atteints par un cas de gale avéré. L'inquiétude a gagné les familles, et les pharmacies font face à une recrudescence de la demande des traitements.

Par Grégoire Bézie

Pas de mesure de fermeture

La première alerte a été donnée lundi 21 janvier, au sein de l'école maternelle Saint Jean, où un premier cas de gale avéré a été signalé aux autorités sanitaires. Aucune mesure de fermeture n'a cependant été prise par l'Inspection d'Académie de Corse-du-Sud. 

La classe a été traitée et l'enfant a normalement pu regagner l'établissement trois jours après, une fois guéri.

48 heures passent et vendredi 25 janvier, ce sont cette fois deux cas avérés qui sont signalés en primaire. Les parents ont été informés pendant le week-end et rares étaient ceux qui se sont présentés lundi matin avec leurs enfants. L'établissement a été fermé pour permettre aux services techniques de la ville de procéder à la désinfection des classes concernées.

L'école doit rouvrir normalement ses grilles lundi après-midi.
DMCloud:33283
Cas de gale à l'école primaire et maternelle Saint Jean
Michel Piferini, inspecteur de l'Education Nationale; Evelyne Peres, pharmacienne

Rupture des stocks de médicaments

L'alerte a cependant été suffisamment chaude pour qu'un élan de "pscyhose" touche de nombreux parents. Lundi 28 janvier, les pharmacies faisaient état d'une hausse de la demande des médicaments pour traiter la gale. Dans les officines les plus proches de l'établissement, les stocks de médicaments étaient proche de la rupture.


Bien se laver les mains pour éviter la contagion

La gale est une infection cutanée très contagieuse due à un parasite creusant des sillons juste sous la surface de la peau. La dissémination du parasite est favorisée par la vie en collectivité. 

Le plus souvent un traitement médicamenteux ou local permet de se débarrasser du parasite et des mesures d'hygiène de base, comme se laver les mains, permettent d'éviter sa transmission.

Sur le même sujet

Les + Lus