Ligue 1: Un Bastia inoffensif perd logiquement contre Rennes 3-0

Cinquième défaite en sept matches pour le SC Bastia. Dimanche 30 mai le Stade Rennais a battu des Bleus en manque d'inspiration (3-0). Bastia est 10ème  au classement de Ligue 1.


Bastia n'a plus grand chose à espérer de la saison. Les corses devront toutefois se montrer plus déterminés pour éviter un scénario catastrophe, malgré leurs 11 points d'avance sur Valenciennes, premier relégable. Comme ce fut le cas lors de ses deux premières sorties de la semaine, le Stade Rennais s'est d'abord attaché à être bien en place et à faire tourner le ballon pour attendre la brèche.


Sur le premier but, les Bretons ont même bénéficié d'un cadeau du portier bastiais, Mickaël Landreau, qui n'a pas su repousser la frappe sèche du gaucher Romain Alessandrini, servi à 25 mètres après une bonne récupération de Doucouré (1-0, 14). Cet avantage logique au regard du début de match s'est creusée moins d'un quart d'heure plus tard, lorsque Foued Kadir a remis de la tête pour  Ola Toivonen à l'entrée de la surface. Sans se poser de question, le Suédois a déclenché une frappe terrible de demi-volée du gauche dans la lucarne de Landreau (2-0, 28).


Le Stade Rennais a ensuite géré sans peine son match face à un Bastia totalement amorphe et inoffensif. Au retour des vestiaires, on s'attendait à une réaction corse, qui n'est jamais venu malgré les remplacements effectués par Frédéric Hantz. C'est au contraire le Stade Rennais qui a enfoncé le clou après une nouvelle accélération et une superbe combinaison entre Toivonen et Makoun, conclue par le Camerounais, plein de sang-froid dans son face à face avec Landreau, pour inscrire le troisième but d'un plat du pied limpide du gauche (3-0, 59). 

Le match est alors totalement plié. Il faut attendre la 84e minute pour assister à la première occasion nette de Bastia. Sur un coup franc de Romaric, Modesto seul au deuxième poteau manque le cadre de la tête.