Grève à Radio France: les programmes de France bleu RCFM perturbés

Les syndicats CFDT, SNJ et Unsa de Radio France ont appellé à une grève de 24 heures ce jeudi, s'inquiétant de "la menace d'une réduction drastique des effectifs" de l'entreprise publique, qui a annoncé en janvier un "plan de retour à l'équilibre".

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Les syndicats disent "redouter des arbitrages dramatiques pour (leurs) missions et (leurs) conditions de travail", dans le cadre des discussions en cours sur le Contrat d'objectifs et de moyens (COM) 2015-2019 entre l'Etat et Radio France.

"On sait très bien que Radio-France va vouloir prendre des postes à RCFM cette année ou l'année prochaine (...) la direction a été claire là-dessus" a indiqué Jean-Pierre Acquaviva, animateur à RCFM et délégué syndical CFDT.

En février, le syndicat SUD, se basant sur un document de travail de la direction de Radio France, s'était inquiété d'"une baisse drastique de la masse salariale", à hauteur de 25 millions d'euros. SUD et plusieurs autres syndicats (CFDT, CGT, SNFORT, Unsa) avaient déjà appelé à une journée de grève en février.

"La mobilisation est importante aujourd'hui, elle le sera encore demain et on a vraiment besoin de tout le monde, de la contribution des auditeurs, du peuple de ce pays, de tous les élus pour qu'il n'y ait pas de casse du service public chez nous", a-t-il ajouté.

Le groupe public a adopté fin janvier son budget 2015, déficitaire de 21,3 millions d'euros, une première dans son histoire.