5 mai 1992 : l'Olympique de Marseille rend hommage aux victimes de Furiani au stade Vélodrome

Dimanche soir, une cérémonie d'hommage aux victimes du 5 mai 1992 a été organisée au stade Vélodrome. Une plaque commémorative a notamment été inaugurée en présence des représentants de l'Olympique de Marseille, des membres du Collectif des victimes et de l'Associu Sporting Bastia 92.

Un hommage aux victimes de la catastrophe de Furiani au stade Vélodrome.

Dimanche 12 mai, juste avant le coup d'envoi du match OM - FC Lorient, une cérémonie a été organisée en mémoire du 5 mai 1992.

L'hommage, qui s'est déroulé vers 19 heures dans le salon présidentiel du stade Vélodrome, a rassemblé des représentants de l'OM, des membres du Collectif des victimes et de l'Associu Sporting Bastia 92.

"Nous sommes ici surtout pour honorer ce moment, pour vous honorer, vous les familles, vous les victimes, a déclaré le président du club phocéen, Pablo Longoria. C’est quelque chose d’important pour le club et vous pouvez compter sur nous. Et pas de match le 5 mai."

Une plaque commémorative a été inaugurée, puis un film de deux minutes retraçant l'histoire du drame, réalisé par Pascale Paumier, a été diffusé sur l'écran géant du stade, sous le regard de l'ancien capitaine bastiais Yannick Cahuzac, entraîneur adjoint du FC Lorient.

Des membres du Collectif des victimes du 5 mai et de l'Associu Sporting Bastia 92 ont ensuite donné le coup d'envoi fictif du match.

"Signe très fort de l'OM"

"C'est beaucoup d'émotion, a réagi Vanina Guidicelli, membre du Collectif des victimes du 5 mai. C'est le premier club qui crée un espace réservé à la tragédie de Furiani. Et cela, c'est très important pour nous, collectif du 5 mai, car le peuple corse et le peuple marseillais sont unis dans cette tragédie, la plus grande du sport français. Il a fallu quand même 32 ans pour que cela arrive."

Pour le Collectif, il s'agit d'un "signe très fort de l'OM" qui s'investit dans le devoir de mémoire concernant le drame afin que les jeunes générations sachent ce qu'il s'est passé, également à Marseille.

Les membres du Collectif ont mis en avant le "rôle important" tenu par le président Longoria.

Les représentants de l'OM étaient venus à Bastia le 5 mai dernier. Une convention avait été signée entre Treizième Homme (une organisation de l'OM qui rassemble les projets structurants du club), le Collectif des victimes et l'Associu Sporting Bastia 92.

Dans ce cadre, d'autres actions sont prévues autour du devoir de mémoire, en Corse comme à Marseille.

Le reportage de Marc-Antoine Renucci, Alain Stromboni et Jennifer Cappaï :

durée de la vidéo : 00h02mn30s
Vanina Guidicelli, Membra di u culletivu di i vittimi di u 5 di maghju ; Bastien Dumas, Vici presidenti di u culletivu di i vittimi di u 5 di maghju ; Cécilia Barontini, Direttrici generali di l'associu "Treizième Homme" ; Pablo Longoria , Presidenti di l'OM. ©M.-A. RENUCCI - A. STROMBONI - J. CAPPAI / FTV