La boulangerie-pâtisserie, un secteur qui recrute

Jean-Baptiste embauche aujourd'hui 14 salariés dans ses deux boulangeries. / © Agathe Tournoux / France 3 Corse ViaStella
Jean-Baptiste embauche aujourd'hui 14 salariés dans ses deux boulangeries. / © Agathe Tournoux / France 3 Corse ViaStella

Le salon de l'artisanat se tenait ce samedi 9 novembre à la salle des fêtes Borgo. Parmi les professionnels présents, Jean-Baptiste Carrara, un ex-professeur de sport reconverti chef d'entreprise boulanger.

Par Axelle Bouschon

Un tablier plutôt qu'un jogging, et en guise d'haltères, des boules de pain. Il y a quelques années, pour Jean-Baptiste Carrara, l'avenir semblait tout tracé : il se rêvait professeur de sport.

Mais faute de débouchés, le trentenaire se voit contraint de tirer un trait sur cette première vocation. Déçu, mais pas découragé, c'est vers les métiers de bouche qu'il décide de se tourner pour trouver sa reconversion. Plus précisément, la boulangerie.

Avec plus de 180 000 personnes en France travaillant dans le secteur, et près de 35 000 points de ventes, la boulangerie-pâtisserie est un important pourvoyeur d'emploi. En 2019, entre 6000 à 7000 personnes y auront été récrutées et formées.  Et la demande devrait continuer d'augmenter. 
 

Entreprenariat


Pétrissage du pain, pointage, façonnage, apprêt et cuisson, Jean-Baptiste Carrara maîtrise dorénavant le métier de boulanger jusqu'au bout des doigts. Mais c'est en tant que chef d'entreprise plutôt que derrière les fourneaux qu'il préfère officier.
  
Ce projet, il l'a longuement "mûri" et "réfléchi", assure-t-il. Mais sans le soutien familial dont il a bénéficié, il n'aurait pas pu voir le jour. C'est ainsi dans les locaux de la pizzeria précédemment tenue par ses parents que Jean-Baptiste a monté sa propre boulangerie- pâtisserie.
 
S'il évolue principalement en tant que chef de son entreprise, Jean-Baptiste n'hésite pas à mettre la main à la pâte. / © Agathe Tournoux / France 3 Corse ViaStella
S'il évolue principalement en tant que chef de son entreprise, Jean-Baptiste n'hésite pas à mettre la main à la pâte. / © Agathe Tournoux / France 3 Corse ViaStella
 

Secteur concurrentiel


Et aujourd'hui, après six ans de formations, d'investissements financiers, et beaucoup d'huile de coude, son commerce est devenu rentable.

Une belle réussite, dans un secteur où la concurrence est élevée : la boulangerie de Jean-Baptiste Carrara doit ainsi partager la clientèle de Biguglia et des alentours avec 11 autres commerces

Alors pour se démarquer, le boulanger mise sur des productions originales et adaptées pour chaque client. Et le carnet de commande ne désemplit pas. 
 

Commandes personnalisées


Dernière production : une importante pièce feuillettée aux fraises et au chocolat, représentant le nombre 18, réalisée par Luc Rondeau, son chef pâtissier. Ce goût pour l'innovation, justement, ce professionnel, fort de ses 37 ans d'expérience, l'accueille avec enthousiasme.

"À ne faire que des éclairs tous les jours, on finit par avoir une certaine lassitude. Quand on travaille sur des choses comme celle-là, c'est très différent et ça nous permet d'évoluer, se félicite Luc Rondeau. De ce côté là, on a chef d'entreprise qui est très actif."
 
Artisanat : la boulangerie-pâtisserie, un secteur pourvoyeur d'emploi
Intervenants : Jean-Baptiste Carrara, gérant d'une boulangerie-Pâtisserie - Luc Rondeau, pâtissier. Equipe : GRAZIANI Solange - TOURNOUX Agathe

Tout nouvellement dirigeant d'une seconde boulangerie, à Lupino, quartier de son enfance, Jean-Baptiste Carrara emploie aujourd'hui 14 salariés.

Mais si dans le secteur boulangerie-pâtisserie, les postes ne manqueraient pas, reste à trouver des jeunes qualifiés, de plus en plus rares, désormais, pour les occuper. 
 

 

Sur le même sujet

Les + Lus