Bronchiolite : l'épidémie atteint la Corse

La Corse est passée en phase épidémique pour la bronchiolite. Cette maladie touche principalement les nourrissons et peut, dans les cas les plus graves, mener à une hospitalisation. Cet hiver les autorités sanitaires craignent que l'épidémie soit particulièrement virulente en France.

Jusqu'à présent, la Corse était la seule région française qui résistait à l'épidémie de bronchiolite, qui touche principalement les nourrissons. Ce mercredi Santé Publique France l'a annoncé : "L'épidémie de bronchiolite touche désormais l'ensemble des régions de France métropolitaine avec le passage de la Corse en phase épidémique."

Cet hiver, l'épidémie de bronchiolite risque d'être particulièrement marquée après une année blanche liée au Covid, ont souligné les autorités sanitaires.

Chez les enfants de moins de 2 ans, la principale tranche d'âge frappée par la bronchiolite, les indicateurs restent à un "niveau élevé", a précisé Santé Publique France.

Selon le dernier bulletin de Santé publique France publié le 10 novembre, les passages pour bronchiolites représentent 18,8% des passages d’enfants de moins de 2 ans aux urgences la semaine dernière, contre seulement 6% la semaine précédente. Ils constituent 30,8% des consultations de SOS médecins pour cette tranche d’âge. Au total en Corse, 208 enfants de moins de deux ans ont été présentés aux urgences ou SOS médecins pour suspicion de bronchiolite la semaine dernière.

Les symptômes

Courante et très contagieuse, la bronchiolite provoque chez les bébés une toux et une respiration difficile, rapide et sifflante. La plupart du temps bénigne, elle peut toutefois nécessiter un passage aux urgences, voire une hospitalisation. Rappelons qu'il n'y a pas de service de réanimation pédiatrique en Corse, en cas d'urgence il faut se rendre sur le continent.

L'Agence régionale de Santé de Corse rappelle sur son site que "les adultes et les grands enfants porteurs du virus, n’ont habituellement aucun signe ou qu'un simple rhume. Ainsi, beaucoup de personnes transportent le virus et sont contagieuses sans le savoir." Le virus, présent dans la salive et les sécrétions du nez, est transmis de personne à personne, par la salive, la toux, les éternuements, les postillons etc. ou un contact, comme un baiser. Le virus peut rester sur les mains et les objets (comme sur les jouets, les tétines, les “doudous”).

L'hiver dernier, les confinements et les gestes barrières anti-Covid ont contribué à bloquer tous les virus, dont le VRS (virus respiratoire syncytial), responsable de la bronchiolite.

Les enfants ont été moins infectés que d'habitude et sont donc moins immunisés sur le plan collectif, ce qui laisse craindre une épidémie plus forte cette année. Ce phénomène pourrait aussi concerner d'autres virus hivernaux, dont ceux de la grippe ou de la gastro-entérite.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société