Collectivité unique : les conseillers départementaux très critiques vis-à-vis des ordonnances

Lundi 5 septembre, les conseillers départementaux de Corse-du-Sud ont rejeté en bloc les projets d'ordonnance. / © France 3 Corse ViaStella
Lundi 5 septembre, les conseillers départementaux de Corse-du-Sud ont rejeté en bloc les projets d'ordonnance. / © France 3 Corse ViaStella

Les conseillers départementaux de Corse-du-Sud et de Haute-Corse se sont montrés très critiques vis-à-vis des trois projets d'ordonnance présentés par le ministre de l'Aménagement du territoire, Jean-Michel Baylet, lors de sa visite sur l'île la semaine dernière.

Par France 3 Corse ViaStella

Les trois projets d'ordonnance (institutionnelle, financière et électorale) présentés par le ministre de l'Aménagement du territoire, Jean-Michel Baylet, lors de sa visite sur l'île la semaine dernière, seront débattus mercredi 7 septembre à l'Assemblée de Corse.

En amont de la session, les conseillers départementaux ont émis des avis très défavorables vis-à-vis de ces textes.

Lundi 5 septembre, lors d'une session extraordinaire, les membres du Conseil départemental de la Corse-du-Sud se sont prononcés à l'unanimité contre les projets d'ordonnances dessinant les contours de la future collecitvité unique. 

Aux inquiétudes réitérées quant à l'avenir des personnels et à l'harmonisation de l'action sociale, s'est ajouté aujourd'hui un nouveau grief : une injustice sur les impôts fonciers des contribuables de Corse-du-Sud.

De son côté, le conseil départemental de Haute-Corse a exprimé mardi 6 sptembre par voie de communiqué ses "plus vives inquiétudes" concernant ces projets d'ordonnance et a déploré que les textes ne reprennent "aucune des propositions faites par le Conseil Départemental de la Haute-Corse" notamment celle concernant l' "avenir des personnels".
Reste que ces avis des conseils départementaux sont purement formels. C'est à l'Assemblée de Corse et à elle seule, mercredi, de se prononcer sur les ordonnances avant leur examen par le conseil des ministres en octobre.

Sur le même sujet

Corsica Doc 2019

Les + Lus