Coronavirus et tourisme : « Il n’y a pas de flux maritimes et aériens » assure le préfet de Haute-Corse

Coronavirus et tourisme : "il n'y a pas de flux de maritimes et aériens" assure le préfet de Haute-Corse / © Pascal Pochard-Casabianca / AFP
Coronavirus et tourisme : "il n'y a pas de flux de maritimes et aériens" assure le préfet de Haute-Corse / © Pascal Pochard-Casabianca / AFP

Depuis plusieurs jours, des publications sur les réseaux sociaux affirment l'arrivée de touristes, parfois massives, en Corse, malgré les mesures de confinement. Des informations dénoncées par la préfecture qui assure que les trafics de passagers sont réduits au minimum. 

Par Audrey Altimare

Sur les réseaux sociaux, la rumeur enfle. Les ferries qui accostent sur les côtes corses seraient remplis de touristes, en dépit des mesures de confinement, et aucun contrôle ne serait pratiqué par les services de l’Etat. « Comment se fait-il que personne ne parle des continentaux qui arrivent dans leur résidence secondaire ? Apparemment aucun contrôle dans les ports et les aéroports », écrit un internaute sur Twitter. 

Samedi, le président du conseil exécutif de Corse, Gilles Simeoni, prend position dans un communiqué. Il dénonce des « flux anormaux de passagers » sur les bateaux et réclame des contrôles renforcés. 

 
 

« Les contrôles sont systématiques »


Faux, répond François Ravier, préfet de Haute-Corse. « Nous sommes sur des mouvements extrêmement restreints et les contrôles sont systématiques. Les prévisions montrent qu’il n’y a pas de flux, touristique, que ce soit maritime ou aérien », insiste-t-il. 


► Entretien avec François Ravier, préfet de Haute-Corse :
Coronavirus et tourisme : "Il n'y a pas de flux maritimes et aériens" pour le préfet de Haute-Corse
Intervenants - François Ravier, préfet de Haute-Corse Equipe - Kael Serreri.


Des dires appuyés par des chiffres. Les services de l’Etat, dans un communiqué publié dimanche, assurent que les déplacements sont réduits au strict minimum. « Ce week-end, une seule rotation transportera des passagers depuis le continent ; la semaine prochaine, un seul navire transportera des passagers vers Ajaccio, et un par jour à Bastia, avec 30 personnes à bord en moyenne. Les vols Air Corsica en bord à bord ne comportent actuellement que 10 à 20 passagers, 30 au maximum pour l'A 320 », précisent-t-ils. 

Vigilance supplémentaire pour « s’assurer à 100 % » que la Corse ne fera pas face à un afflux touristique, les préfets de Corse et de Haute-Corse ont pris le même arrêté, samedi 4 avril, interdisant les locations saisonnières meublées jusqu’au 15 avril au moins. 

 
 

Les déplacements maritimes drastiquement restreints


Depuis le 20 mars dernier, un arrêté préfectoral réduit considérablement les déplacements par voie maritime. Actuellement, seule la Corsica Ferry accepte des passagers à son bord. Et conformément aux mesures de confinement en vigueur, un contrôle systématique des passagers est effectué au départ comme à l’arrivée des bateaux. 

Face à la polémique, le président de la compagnie, Pierre Mattei, s’est exprimé à de nombreuses reprises sur la qualité des passagers voyageant sur ses bateaux. « A titre d'exemples, nous avons transporté cette semaine des techniciens avec du matériel pour l'intervention sur un scanner, le chauffeur d’un camion de foin pour nourrir les bêtes d’un éleveur, des soignants venant avec leurs voitures relever leurs collègues, des malades ne pouvant prendre l’avion », a-t-il notamment écrit dans un communiqué. 

 
 

Fake News


Les publications insinuant l’arrivée, parfois massive, de touristes sont qualifiées de « Fake News » par la préfecture de Corse. Cette dernière rappelle dans un communiqué toutes les mises en place réalisées depuis le 20 mars afin de veiller au respect total des règles de confinement dans l’île. 

François Ravier ajoute : « Je vois ce qui se passe sur les réseaux sociaux. On voit des photos de camping-car… Je dis, lorsque vous avez une photo comme celle-ci envoyez-la nous immédiatement et je demanderai à la police ou à la gendarmerie d’aller vérifier sur place. On est prêt à jouer le jeu à fond. »

Depuis le début de l’épidémie de Coronavirus, a enregistré 32 décès liés à l’infection et compte, dimanche, 344 cas confirmés. 



 

Sur le même sujet

Les + Lus