Ajaccio : théâtre dans les quartiers, la culture à ciel ouvert

© @FTViaStella
© @FTViaStella

Une de plus. Pour sa dix-neuvième édition, le théâtre dans les quartiers a proposé aux habitants d'Ajaccio des réprésentations gratuites et en plein air de scènes cultes du théâtre et du cinéma. Et le succès ne se dément pas.

Par Axelle Bouschon

Il n'y en a pas tant que ça, des manifestations culturelles, qui peuvent se targuer de réunir  une foule de tous les âges, ne serait-ce-qu'un instant. Le "théâtre dans les quartiers" est de celles-là.

Un "petit" évenement organisé chaque année et depuis maintenant presque deux decennies par la compagnie de théâtre "Thé à Trois", avec le soutien de la ville d'Ajaccio.

Au centre du projet, une quarantaine de comédiens amateurs volontaires, bien décidés à donner ses lettres de noblesses au théâtre. Et à le faire découvrir, aussi, à une population qui ne s'y serait habituellement pas intéressée, juste le temps d'une soirée.

Les saynètes s'enchainent dans les rues d'Ajaccio, invitant les habitants à quitter leur logement pour rejoindre la rue. Toute la semaine, des représentations gratuites et à ciel ouvert se sont succédées, sous les applaudissements d'un public enthousiaste.
 


Représentations nomades


Dix-neuvième édition déjà pour ce théâtre pas comme les autres qui met à l'honneur les réprésentations nomades plutôt que les hyper productions à gros budget au coeur de la cité impériale. Et pas une ride.

Mieux encore, il aurait même tendance à rajeunir : "L'an dernier on a eu un grand arrivage de 19-25 ans [parmi les comédiens], et cette année, des collégiens" se réjouit Paul Grenier, metteur en scène de la compagnie Thé a Trois. Des nouvelles graines de théâtreux qui s'ajoutent à d'autres comédiens, plus âgés.

"C'est un beau mélange, qui chaque année donne ses suprises", sourit Paul Grenier.

Parmi les nouveaux jeunes arrivants, il y a David Grondin. Encouragé par sa mère, elle-même comédienne pour le théâtre dans les quartier, à rejoindre les troupes, le jeune homme s'est dit "pourquoi pas ?". Et à le voir jouer sur scène, on se dit qu'il y a toute sa place.

Le théâtre dans les quartier se clôturera demain, vendredi 5 juillet. Et avec sa conclusion naîtront peut-être, qui sait, les graines de futures vocations théâtrales au sein du public.

A lire aussi

Sur le même sujet

toute l'actu théâtre

Les + Lus