Ajaccio : en soutien à Yvan Colonna des marins STC bloquent l’arrivée d’un navire transportant des gendarmes

Un bateau de la Corsica Ferries est empêché de débarquer ce vendredi 4 mars au matin par une trentaine de marins du STC Corsica Linea et La Méridionale dans le port d’Ajaccio. Les syndicalistes protestent contre l’arrivée de troupes de gendarmes venues en renfort du continent après les mobilisations de soutien à Yvan Colonna, qui se trouve en état de mort cérébrale après une agression, et à sa famille.

Un navire de la Corsica Ferries est bloqué dans le port d’Ajaccio ce vendredi 4 mars depuis 7 heures du matin environ. Les STC marins de Corsica Linea et la Méridionale ont appelé à empêcher le débarquement de "troupes répressives" en Corse, alors que des renforts de gendarmerie s’apprêtent à débarquer.  

Selon nos informations, le navire de Corsica Ferries transporte une dizaine de gendarmes et cinq camions. Quelque 250 passagers seraient bloqués à leurs côtés.

Selon les marins, les forces de l’ordre auraient été missionnées pour réprimer les mobilisations de soutien à Yvan Colonna, qui se trouve en état de mort cérébrale depuis le 2 mars après une violente agression en prison, et à sa famille.

En soutien à Yvan Colonna

 "Nous avons concomitamment informé nos directions respectives qu’au regard de ce qui précède nos navires n’avaient pas vocation à transporter la troupe missionnée par l’Etat afin e faire taire la colère de notre peuple", écrivent les marins dans un communiqué. Ils ont fait savoir que le navire serait bloqué dans tous les ports de l'île si son itinéraire venait à être modifié.

Contacté, Pierre Mattei, président de Corsica Ferries se refuse à tout commentaire.

A bord, les passagers commencent à s'impatier. Romain Ascione, propriétaire d'un garage à Propriano "dément" la présence du Raid à bord. "Je ne remets pas en cause le combat pour Yvan Colonna, dit-il. Mais on doit viser les bonnes personnes et ne pas prendre en otage des corses et civils."

Pour la Préfecture, la "priorité est de débarquer les passagers". A 11h30, des discussions étaient en cours avec les marins du STC qui bloquent le ferry. Les services préfectoraux affirment que cinq camions de gendarmes sont à bord, pour des questions de logistique courante, sans lien avec un possible "renfort" à la suite des rassemblements de soutien à Yvan Colonna.

Vers 12h30, le STC marins de Corsica Linea et la Méridionale a accepté de faire descendre uniquement les passagers à bord, pas les gendarmes.

Interrogé sur le nombre de forces de l'ordre à bord, Alain Mosconi, représentant de la Corsica Linea a répondu "n'en avoir aucune idée précise mais il y en a et quand bien même il n'y aurait qu'une personne, ça serait une personne de trop".

Vers 14h, les passagers ont pu descendre du navire.