Ajaccio : Stéphane Sbraggia élu maire de la ville

Publié le Mis à jour le
Écrit par A.S. (avec C.F. et L.L.)

Samedi 9 juillet, Stéphane Sbraggia été élu maire d'Ajaccio par le conseil municipal, succédant ainsi à Laurent Marcangeli. Son premier adjoint sera Alexandre Farina.

Ce samedi, Stéphane Sbraggia a été élu maire d'Ajaccio lors d'un conseil municipal extraordinaire.

L'ex-premier adjoint de la ville succède ainsi à Laurent Marcangeli, contraint de quitter la fonction après sa victoire aux Législatives dans la première circonscription de Corse-du-Sud. Le désormais ancien maire conserve néanmoins sa place au sein du conseil municipal.

Au cours de l'élection qui s'est déroulée dans une salle Charles Ornano bondée, Stéphane Sbraggia a été élu à l'unanimité des suffrages exprimés, soit 39 voix.

Une partie de l'opposition nationaliste a boycotté la séance et le vote, une autre s'est abstenue. Idem pour le communiste Étienne Bastelica.

"Je veux m'adresser aux hommes et aux femmes, à mes élus, a déclaré Stéphane Sbraggia, une fois élu. Nous nous connaissons pour la plupart. Nous avons déjà beaucoup travaillé ensemble. D'autres arrivent ; des énergies nouvelles vont émerger. Mais je ne suis pas un homme seul et je suis entouré d'une équipe qui partage la même passion et les mêmes engouements que moi pour notre territoire. Eh oui, je me réjouis quand de jeunes Ajacciens prennent leur temps et s'investissent pour oeuvrer à l'amélioration du cadre de vie de celles et ceux avec lesquels nous vivons.

Entré en politique lors des Municipales de 2008 sur la liste de José Rossi, Stéphane Sbraggia avait ensuite rejoint l'opposition municipale en 2011. Fidèle de Laurent Marcangeli depuis une décennie, il a été son premier adjoint pendant 8 ans à la "maison carrée". 

"Il s'est imposé dans cette fonction, souligne Laurent Marcangeli qui l'avait désigné pour lui succéder à la mairie. Il est reconnu par ses pairs au sein du Conseil municipal comme étant l'homme de la situation. Ça n'a pas fait de débat, il n'y a pas eu de grandes discussions. Il connait l'ensemble des dossiers et, aujourd'hui, il est le maire, prêt à l'emploi."

Âgé de 47 ans, Stéphane Sbraggia entend "s'inscrire dans la continuité du mandat" de son prédécesseur. Il a accordé un entretien à Caroline Ferrer et à Lionel Luciani : 

Alexandre Farina élu premier adjoint

La fonction de premier adjoint revient à Alexandre Farina. Lui aussi élu avec 39 voix, il avait été désigné par Stéphane Sbraggia pour prendre sa succession. Ce qui avait quelque peu créé la surprise au sein de l'équipe municipale et suscité quelques remous en interne.

"Non, pas du tout, balaie Alexandre Farina. Le jour de l'annonce devant la majorité, je n'ai reçu que des félicitations et des encouragements de mes collègues qui, pour la plupart, m'ont vu grandir. Je sais que j'a une équipe soudée autour moi et très compétente."

Âgé de 34 ans, Alexandre Farina siège au conseil municipal depuis 2020. Auparavant, il était en charge des affaires européennes dans cette même institution. Le nouveau premier adjoint veut également s'inscrire "dans la continuité de la dynamique initiée en 2014". "Nos trois grands piliers seront l'environnement, le social et l'identité ajaccienne".

Les 14 adjoints au maire :

  1. Alexandre Farina, 1er adjoint
  2. Caroline Corticchiato, 2ème adjointe
  3. Stéphane Vannucci,
  4. Simone Guerrini
  5. Pierre Pugliesi
  6. Rose Marie Ottavy
  7. Jacques Billard
  8. Nicole Ottavy
  9. Charles Voglimacci
  10. Annie Costa-Nivaggioli
  11. Jean-Pierre Aresu
  12. Annie Sicchi
  13. Christophe Mondoloni
  14. Aurélie Massei

Reportage : C. Ferrer - L. Luciani - F. Bernardini

L'opposition reproche, l'ancien maire répond

Cette séance a également été l'occasion pour l'opposition de s'adresser au nouveau maire et à son conseil municipal.

Membre du groupe Pà Aiacciu, dont une partie des élus n'a pas assisté au vote, Jean-Michel Simon a pris la parole "plus précisément au nom de [son] parti Corsica Libera".

"Nous nous réjouissons de lire dans votre déclaration d'intention que vous allez aller au contact des Ajacciens. Nous avons hâte de voir les retours que vous feront les gens de quartiers. Pas ceux situés du bon côté du lycée Fesch mais les autres, ceux qui sont un petit peu délaissés" expose l'élu indépendantiste avant d'interroger le nouveau maire : Qu'en est il du programme de Monsieur Marcangeli ? Serez-vous dans la continuité ou amorcerez-vous quelques changements ? Nous vous souhaitons de réussir ce que Monsieur Marcangeli avait promis dans son programme et qu'il n'a pas fait.".

La réponse ne s'est pas fait attendre et est directement venue de l'ancien maire récemment élu député.

"Monsieur Simon, vos leçons de morale, vous pouvez vous les garder, assène Laurent Marcangeli, désormais membre du conseil municipal. La manière dont vous avez de couper la ville en deux, de faire une différence entre les Ajacciens, nous ne l'avons jamais eue et nous ne l'aurons jamais. Nous sommes les élus du peuple tout entier", lâche-t-il après avoir "remercié" Jean-Michel Simon de ne pas avoir boycotté la séance : "vous, vous êtes là, vous remplissez votre rôle. Vous ne parlez pas au nom de votre groupe car il se disloque. Il a décidé de ne pas respecter l'institution municipale et par là même de ne pas respecter le peuple d'Ajaccio."

Pressenti pour la Capa

À l'issue de l'élection de Stéphane Sbraggia, Laurent Marcangeli s'est dit très "ému".

"C'est 8 ans de ma vie qui sont à présent derrière moi, même si je reste un élu municipal, confie l'ancien premier magistrat de la ville. C'est une charge émotionnelle très forte. Je suis fier d'avoir fait ce que j'ai fait avec mon équipe, a-t-il indiqué avant d'aller déposer une gerbe au monument aux morts avec l'ensemble du conseil municipal emmené par le nouveau maire d'Ajaccio.

Stéphane Sbraggia est également pressenti pour succéder à Laurent Marcangeli à la présidence de la Communauté d'agglomération du pays ajaccien (Capa).

"Je vais essayer de savourer mon installation en tant que maire, répond Stéphane Sbraggia.  Il y a des discussions à avoir avec les maires de la Capa. On fait donc les choses par étape en discutant et en essayant de faire les choses intelligemment."

L'élection du président de la Capa aura lieu le 16 juillet prochain.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité