L’armée quitte la citadelle d’Ajaccio 

L’armée a officiellement quitté la citadelle d’Ajaccio ce vendredi 5 juin. Une nouvelle étape dans la volonté de la municipalité d’ouvrir ces lieux au public. 

Ce vendredi 5 juin, l'armée à officiellement quitté la citadelle d'Ajaccio
Ce vendredi 5 juin, l'armée à officiellement quitté la citadelle d'Ajaccio © Mairie d'Ajaccio / Twitter

« Un adieu définitif », lance le Lieutenant-Colonel Mercury, dernier chef d’emprise de la citadelle d’Ajaccio. Ce vendredi 5 juin, l’armée a quitté les lieux après cinq siècles d’occupation ininterrompue. 


 


Une nouvelle étape dans la volonté de la municipalité de rouvrir les lieux au public. Une première étape, symbolique, avait déjà été marquée en juillet 2019 avec la remise des clefs du bâtiment à Laurent Marcangeli, maire de la ville, par le Premier ministre, Edouard Philippe.

 
Quel avenir ? 


La citadelle Miollis, de 2,5 hectares, a été achetée par la ville d’Ajaccio au ministère de la Défense pour 1,3 millions d’euros. 


Et de nombreuses interrogations subsistent quant à l’avenir du domaine. Selon les dires de Laurent Marcangeli, l’espace devrait accueillir, à travers plusieurs types de baux, des projets culturels, sociaux, associatifs ou encore hôteliers. 


Les dates marquantes du site


L’histoire de la citadelle d’Ajaccio commence en 1492, à l’époque génoise, avec la pose de la première pierre, fondatrice du développement de la ville. Dominico Negroni est alors chargé par Gênes, de la fabrication de la ville d’Ajaccio. À cette date, il s’agit d’un château et non d’une ville. 


Moins d’un siècle plus tard, en 1563, le Fratino, principal fortificateur de Philippe II d’Espagne arrive en Corse. C’est lui qui décide de la citadelle d’Ajaccio. Le Fratino est un des plus brillants fortificateurs de Méditerranée, il réalise des travaux un peu partout dont Tunis et Perpignan. 


Plus récemment, le 19 mars 1943, Fred Scamaroni s'est suicidé au sein de la Citadelle pour ne rien livrer aux Italiens.
 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
patrimoine culture
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter