Covid-19 : l’ARS poursuit sa campagne de dépistage gratuit à Ajaccio et Sarrola-Carcopino

Dans la foulée d’une première campagne effectuée à Porto-Vecchio, l’Agence régionale de santé de Corse poursuit son plan estival de lutte contre l’épidémie de Covid-19 avec une nouvelle campagne de dépistage gratuit, à Ajaccio et Sarrola-Carcopino, du 27 au 31 juillet.
300 personnes s'étaient inscrites à la campagne de dépistage de la Covid-19 à Porto-Vecchio.
300 personnes s'étaient inscrites à la campagne de dépistage de la Covid-19 à Porto-Vecchio. © Anne-Marie Leccia / France 3
Puisque le virus circule toujours en Corse – un cluster familial découvert à Porto-Vecchio, 26 cas positifs depuis le début du mois de juillet – et que la crainte d’un redond de l’épidémie prend un peu plus d’épaisseur chaque jour, l’Agence régionale de santé de Corse accentue ses opérations de dépistage pour contribuer à "l’effort collectif afin de contenir la propagation du virus dans les territoires concernés".

Après une première campagne de dépistage gratuit à Porto-Vecchio, le 22 et 23 juillet, une nouvelle campagne est programmée dans le sud de l’île, du 27 au 31 juillet, à Ajaccio et Sarrola-Carcopino. A l’instar de la première campagne, deux jours de prises de rendez-vous (27 et 28 juillet) précèderont la campagne de tests RT-PCR réservée aux personnes majeures. Le lundi à la halle du marché d'Ajaccio (10h-12h) puis au carrefour Finosello (16h30-19h30) ; le mardi au Leclerc Baléone (11h-13h) puis à Auchan Atrium (16h30-19h30).

"Casser les chaînes de transmission du virus"


"La région d’Ajaccio ayant été fortement exposée au virus lors de la première vague de l’épidémie de Covid-19, il est possible que plusieurs cas positifs soient identifiés lors de l’opération de dépistage par RT-PCR programmée la semaine prochaine", indique l'ARS.
 
Elle explique que la "participation de la population au dépistage permet d’évaluer le niveau de circulation du virus sur le territoire, de repérer le cas échéant des cas positifs, de déclencher la recherche de personnes contacts de ces cas positifs, de les alerter afin de mieux les protéger et ainsi de casser les chaînes de transmission du virus", et encourage "fortement la population locale ou touristique à participer à ces opérations de dépistage gratuit".
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société