Covid19 en Corse : à Ajaccio des "tunnels de désinfection" pour les clients d'un supermarché

Publié le Mis à jour le
Écrit par A.A. avec AFP
Deux "tunnels de désinfection" ont été mis en route, lundi, dans un supermarché d'Ajaccio.
Deux "tunnels de désinfection" ont été mis en route, lundi, dans un supermarché d'Ajaccio. © Pascal Pochard-Casabianca / AFP

C'est une première en France. Deux "tunnels de désinfection" ont été mis en route, lundi, dans un supermarché de la région ajaccienne. Le but : casser la propagation de la Covid19.

"Rassurant" ; "Protecteur". Les mots des premiers utilisateurs des "tunnels de désinfection" sont élogieux. 

Les outils, qui ressemblent à des portiques de détection de métaux, ont été installés dans un hypermarché de la région ajaccienne, lundi. Le but : "casser la propagation de la Covid19"

D'un coût de 9.500 euros hors taxe, ces portiques promettent une désinfection à trois niveaux de tout microbe, bactérie et virus : "par ultrasons, par lumière ultraviolette et par brumisation d'une solution hypochloreux", explique Paul-Antoine Lanfranchi, directeur de la société Corse Chimie Industrie qui commercialise en Corse ces équipements. 

Ainsi, chaque client prend sa température en approchant la paume de sa main d'un thermomètre infrarouge intégré avant de passer dans ce sas métallique éclairé de bleu diffusant par des micro-brumisateurs la solution désinfectante.
 

"Ce n'est pas l'arme absolue, mais ça a un rôle"

Pour le propriétaire de l'hypermarché, François Padrona, cette installation permet de rassurer à la fois les clients et les salariés. "C'est très novateur, il y a déjà eu des tunnels de désinfection pour les caddies mais pas pour les personnes. C'est le premier installé dans un supermarché en France", estime-t-il. 

Si, selon Paul-Antoine Lanfranchi, ces machines "qui sont utilisées depuis sept ans en Asie" visent à casser la propagation du virus par le toucher mais il faut bien sûr garder son masque". "Ce n'est pas l'arme absolue mais ça a un rôle" pour limiter la transmission du virus.

Des équipements similaires ont été disposés à l'entrée d'écoles ou d'universités en Iran, au Pakistan et en Ouzbékistan.

En juin, un sas de désinfection a également été mis en place dans la résidence du président Vladimir Poutine par les autorités russes pour éviter toute contamination au coronavirus apporté par des visiteurs. 

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.