Décès de Jessica Nassibian : le médecin condamné à quatre mois de prison avec sursis, l’hôpital relaxé

Alors que l’hôpital d’Ajaccio a été relaxé, le médecin urgentiste Dominique Murgue a été reconnu coupable d’homicide involontaire pour le décès de Jessica Nassibian en 2011. Le praticien a été condamné à quatre mois de prison avec sursis et 1.000 euros d’amende.

Jessica Nassibian est décédée le 5 août 2011 des suites d'une embolie pulmonaire.
Jessica Nassibian est décédée le 5 août 2011 des suites d'une embolie pulmonaire.

Le médecin coupable, l’hôpital relaxé. Le tribunal correctionnel d’Ajaccio a rendu, mardi 9 mars, sa décision dans l’affaire Jessica Nassibian, une jeune femme décédée en 2011 d’une embolie pulmonaire, deux jours après avoir été admise aux urgences de l’hôpital d’Ajaccio pour des malaises.

Le médecin urgentiste Dominique Murgue a été reconnu coupable d'homicide involontaire et condamné à quatre mois de prison avec sursis, ainsi que 1.000 euros d’amende. L’hôpital d’Ajaccio, lui, a été relaxé. Lors du procès, en décembre, six mois de prison avec sursis et 5.000 euros d’amende avaient été requis contre le médecin, 25.000 euros d’amende pour l’hôpital.

L’affaire remonte à 2011. Le 3 août, Jessica Nassibian s’était présentée aux urgences pour des malaises. Le médecin lui avait diagnostiqué une tachycardie, avant de la laisser repartir. L’état de la jeune femme s’était pourtant aggravé, jusqu’au 5 août 2011 où elle est décédée des suites d’une embolie pulmonaire.

La famille de la victime a toujours évoqué une négligence médicale, ce dont s'était défendue l'hôpital, et le médecin urgentiste, lors du procès en décembre 2020.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société faits divers