Finances occultes du Petit Bar : Pascal Garbarini en garde à vue à Ajaccio

Publié le

Le pénaliste, avocat de plusieurs membres présumés de la bande du Petit Bar, dont Jacques Santoni, est entendu depuis ce matin dans les locaux de la gendarmerie d'Ajaccio.

Me Pascal Garbarini a été placé en garde à vue ce jeudi matin dans le cadre du très complexe dossier qui tente de retracer les circuits financiers du Petit Bar, selon une information du site internet de l'Obs', confirmée à France 3 Corse. 

Une information judiciaire à été ouverte en 2018 concernant des faits de blanchiment d'extorsion, et d'association de malfaiteurs.

Dans ce dossier, plus d'une vingtaine de personnes ont été mises en examen. 

On ignore pour l'heure les raisons qui ont motivé cette garde à vue, mais selon des sources proches de l'enquête, il s'agirait de "vérifications" relatives aux "liens qui existent entre l'avocat et certains de ses clients", suspectés d'être des membres de la bande criminelle ajaccienne dite du Petit Bar.

Deuxième garde à vue

La garde à vue de Pascal Garbarini peut durer 96 heures. Nous avons tenté de joindre Me Maisonneuve, qui le représente, sans succès. 

En 2013, à l'occasion d'une autre affaire de blanchiment concernant le Petit Bar, Me Garbarini avait déjà été placé en garde à vue, en 2013, à Nanterre. Aucune charge n'avait finalement été retenue contre lui.