Immobilier en Corse : l'humour face à la flambée des prix

Publié le Mis à jour le
Écrit par Céline Serrano .

Apparu récemment sur les réseaux sociaux, un compte twitter relaie des annonces immobilières proposant des biens en Corse, assortis de commentaires teintés d'humour acide. Le reflet de la difficulté pour les revenus modestes ou médians d'accéder au logement sur l'île.

Ajaccio, appartement 3 pièces, 63m2, 435 795€ . Idéal pour les petits budgets. Jeunes Corses, ce bien est fait pour vous !!

L'annonce est sérieuse et bien réelle, les commentaires sont la signature de Corse Logement, un compte Twitter apparu récemment sur les réseaux sociaux. Une manière de dénoncer, avec humour, une situation qui ne cesse de s'aggraver. "Ça peut prêter à sourire mais c'est dramatique quand on se rend compte que ces annonces sont bien réelles."commente le jeune homme Corse de 30 ans à l'origine de ce compte.

Derrière il y a des gens qui pleurent, qui sont désespérés.

le créateur du compte Corse Logement

Lui gagne 1500€ par mois, et cherche désespérément à acquérir un logement : "Quand vous gagnez 1500€ la banque vous prête 150 000€, vous n'achetez rien avec ça."

Le coût du logement sur l'île augmente deux fois plus vite que sur le continent, et la Corse compte le plus faible nombre de logements HLM par habitant. Les inégalités sociales se creusent : une personne sur cinq vit sous le seuil de pauvreté et se retrouve dans des habitations vétustes ou dans des zones isolées.

Des loyers inaccessibles

A l'achat comme à la location, les logements sont toujours plus chers, et toujours plus inaccessibles sur l'ensemble du littoral insulaire.

Et l'été on fait quoi, on va dormir au camping ?

le créateur du compte Corse Logement

"Il n'y a pas longtemps j'ai visité un studio à Ajaccio, à louer 650€. Il était totalement insalubre. Et le pire c'est que le propriétaire a trouvé un locataire dans la semaine." raconte encore le jeune homme."Quand il y a une annonce à un prix correct, on est 70 dessus et dans la journée elle n'y est plus. Ou alors on voit le merveilleux : libre d'octobre à mai. Et l'été on fait quoi, on va dormir au camping ? La situation elle est tout sauf drôle, elle est horrible."

Des loyers élevés, doublés d'une contrainte majeure : libérer le logement pendant la période estivale ( de juin à septembre inclus), période pendant laquelle les loyers hebdomadaires pratiqués atteignent des sommets.

Le député de la Haute-Corse Jean-Félix Acquaviva l'a rappelé en préambule de la proposition de loi contre la spéculation immobilière dont il était le rapporteur en février dernier : "Le taux de résidences secondaires en Corse avoisine les 30%, il est trois fois supérieur à la moyenne française. Certaines villas proche du littoral peuvent se vendre jusqu'à 30.000€ du mètre carré et se louent facilement 10.000 ou 20.000€ la semaine, parfois bien plus en haute saison. Quand on sait que le revenu médian en Corse approche les 20.000€ annuels on mesure l'indécence de telles transactions."

Le créateur du compte Corse Logement déplore lui "qu'il soit plus facile de créer des lois qui facilitent l'évasion fiscale en investissant dans l'immobilier, que des lois qui encadrent les loyers."

L'humour et la honte

Faute de pouvoir se loger aisément, les Corses ont au moins l'élégance d'essayer d'en rire.

Étonné d'avoir rassemblé plus de 500 abonnés en 10 jours, l'initiateur souhaite contribuer modestement à une prise de conscience collective de la situation immobilière sur l'île, qu'il estime réellement dramatique.

Il a eu le plaisir de constater que certaines des annonces qu'il a relayées ont été retirées. "Est-ce que c'est juste par honte ?" Est-ce que la honte peut pousser les propriétaires à baisser leurs prix ?

 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité