Cet article date de plus de 4 ans

Démissions en série à la CCI de Corse du Sud

Les démissions de 18 membres de la chambre de commerce et d’industrie de la Corse du Sud ont été acceptées, a indiqué lundi la préfecture. Ces démissions interviennent alors que la CCI fait l’objet d’une enquête judiciaire sur son fonctionnement.
©France 3 Corse ViaStella
Bernard Schmeltz, préfet de Corse, a accepté vendredi 31 mars la démission de 18 membres de la chambre de commerce et d’industrie de la Corse du Sud.

Le nombre de 21 démissionnaires n’étant pas atteint, la chambre peut poursuivre sa mission sans que de nouvelles élections soient organisées, précise la préfecture.

Les membres non démissionnaires devront toutefois procéder à l’élection d’un nouveau président. Jean-André Miniconi, réélu en novembre 2016 à la présidence de la CCI de la Corse du Sud, a démissionné le 29 mars dénonçant un "climat de tension".

Le parquet d'Ajaccio a ouvert une enquête confiée à la police judicaire sur le fonctionnement de la CCI 2A.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice économie société enquêtes