Le corse Monseigneur Mamberti nommé à la tête du Tribunal suprême de la Signature apostolique

ILLUSTRATION - Monseigneur Dominique Mamberti a été nommé à la tête de la juridiction suprême du Saint-Siège. / © Donatella Giagnori - Maxppp
ILLUSTRATION - Monseigneur Dominique Mamberti a été nommé à la tête de la juridiction suprême du Saint-Siège. / © Donatella Giagnori - Maxppp

Le Pape François a ordonné un remaniement et nommé le prélat corse Monseigneur Mamberti, originaire de Vico (Corse-du-Sud) à la tête du Tribunal suprême de la Signature apostolique. Il pourrait donc être créé cardinal prochainement.

Par France 3 Corse ViaStella

Monseigneur Mamberti, originaire de Vico (Corse-du-Sud) était jusqu’alors secrétaire pour les relations avec les Etats, c’est-à-dire l’équivalent d’un ministre des affaires étrangères de l’Etat du Vatican. Dimanche, il a été nommé par le Pape François, à la tête du Tribunal suprême de la Signature apostolique, la juridiction supérieure du Saint-Siège.

Une nomination importante, puisque Monseigneur Mamberti, 62 ans, pourrait être créé cardinal très prochainement par le Pape François.

Diplômé d’études politiques et de droit public, Monseigneur Mamberti a été ordonné prêtre pour le diocèse d’Ajaccio en 1981. En 1986, il entre au service diplomatique du Saint-Siège. En 2002, il est consacré archevêque de Sagone.

Créée au XIIIe siècle, le Tribunal suprême de la Signature apostolique est une juridiction qui traite notamment les litiges de nullités ou les conflits de compétences.

Sur le même sujet

Le collectif Tavignanu Vivu manifeste contre le projet de centre de déchets de Giuncaggio

Les + Lus