En tournée pour son spectacle « L'Émancipation », Dieudonné a assuré sa représentation à Porto-Vecchio dimanche soir. Il s'est également produit à Ajaccio et dans les environ de Bastia.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité
Malgré le refus du maire de Porto-Vecchio, Gorges Mela, de voir l’humoriste se produire sur sa commune, Dieudonné a assuré son spectacle dimanche soir sur un terrain privé de la ville. Un dispositif de gendarmerie a été déployé pour assurer la circulation, environ 150 personnes auraient assisté à la représentation du spectacle « L'Émancipation ». Aucun débordement n’a été signalé. 

 


C’est par SMS que les spectateurs ont été prévenus du lieu où se tiendrait le spectacle. L’endroit exact du terrain a également été tweeté par l’humoriste quelques heures avant le spectacle, géolocalisation à l’appui : « RDV @ U Pinu, Precojo, 20137 Porto-Vecchio (41.545589, 9.268381). Spectacle en plein air. Merci d'apporter votre chaise. Discrétion exigée. Bon spectacle ! »

 

À la fin de son spectacle, Dieudonné à partagé une photo de son public précisant : « Merci à tous pour vôtre accueil »  

 
 

« On ne rit pas avec le bourreau »


Dans la soirée de dimanche, Georges Mela a indiqué dans une publication Facebook : « Contournant la loi et se jouant des faiblesses de l’appareil répressif, il pourra faire rire son public avec des sketch parsemés d’improvisation antisémites et négationnistes. Il le fera malgré un arrêté d’interdiction parfaitement fondé et explicite. […] En Corse, il y a un proverbe qui dit qu’on ne rit pas avec le bourreau. » 

 

En début de journée, Dieudonné avait déjà confirmé la tenue de son spectacle dans un tweet : « Dieudonné a trouvé un terrain pour ce soir !!! Merci Aline !! On vous attend tous après le match !! »

 

Lundi, l’humoriste s'est produire à Ajaccio, et mardi vers Bastia. Il y a quelques jours, le maire de la cité impériale, Laurent Marcangeli avait déclaré : « Je n'aime pas ce qu'il fait, je n'aime pas ce qu'il dit et si demain, je devais avoir mon mot à dire, si cela devait poser le moindre problème au niveau de l'ordre public, je préfère qu'il ne vienne pas. […] Il ne fait plus rire personne Dieudonné, cela fait 20 ans qu'il ne fait plus rire personne. »


 
La préfète de Corse saisit la justice
La préfète de Corse, Josiane Chevalier, a décidé de saisir le procureur de la République pour les spectacles de Dieudonné à Porto-Vecchio et Ajaccio.

L’organisation des spectacles est mise en cause : les spectateurs ont connu le lieu de rendez-vous au dernier moment, après avoir acheté une place sur un site internet, sans qu’aucune autorisation n’ait été donnée.

Josiane Chevalier pointe du doigt les conséquences de ce type de programme en matière de sécurité et sur le plan fiscal. Pour le spectacle organisé lundi soir à Ajaccio, un terrain de la ville a été utilisé, à l’insu de la municipalité et de l’agriculteur qui exploite le lieu.

Le maire d’Ajaccio pourrait s’associer à la plaine. Le préfet de Haute-Corse pourrait prendre des dispositions similaires concernant le spectacle qui s’est tenu mardi dans le secteur de Querciolo-Venzolasca.

La préfète de Corse s’appuie sur l’article 40 du code pénal qui  astreint un officier public ou un fonctionnaire à en donner avis au procureur de la République en cas de connaissance d’un crime ou d’un délit. Le procureur pourra décider ensuite d’engager ou non des poursuites.