Les nationalistes s'unissent pour les municipales de Porto-Vecchio

La réunion s'est tenue devant une centaine de personnes au golf de Lezza / © FTViaStella / Jennifer Cappai
La réunion s'est tenue devant une centaine de personnes au golf de Lezza / © FTViaStella / Jennifer Cappai

Le PNC et Corsica Libera ont organisé une réunion publique à Porto-Vecchio ce lundi 5 août. Objectif : annoncer leur décision de partir unis pour les élections municipales à venir.

Par A.B / FTViaStella

Ils étaient tous réunis autour d'une même table, ce lundi 5 août

Jean-Christophe Angelini,  Michel Giraschi, Paul André Colombani ou encore Petru Vesperini....

Tous ont répondu présent dans un même objectif : proclamer haut et fort leur union dans la campagne des municipales 2020 de Porto-Vecchio (Corse-du-sud).
 

Liste commune


Une façon de couper court aux rumeurs de dissenssions. Et à celles, surtout, d'arrangements menés entre le maire, Georges Mela, et l'opposition, qui font leur nid depuis plusieurs semaines.

L'annonce de cette liste commune pour les municipales de mars prochain s'est déroulée face à une centaine de personnes réunies au golf de Lezza.

A chaque fois que les nationalistes ont été unis, nous avons gagné les élections
 

Le but de cette union nationaliste ? Peser dans la balance électorale, et surtout, ne pas reproduire les erreurs du passé.

"Sur cette commune, et dans l'extrême sud en général, à chaque fois que les nationalistes ont été unis, nous avons gagné les élections, analyse Michel Giraschi, conseiller territorial Corsica Libera, et tête de liste aux dernières municipales. 

"Que ce soit aux départementales en 2011, aux dernières territoriales ou aux législatives, sur la commune de Porto Vecchio, on a toujours été en tête quand nous étions unis"

Je pense que c'est la meilleure solution, et celles que les Corses attendent
 

Absence de Femu A Corsica


Parmi les soutiens dans la salle, des adhérents, des sympathisants et des élus locaux et territoriaux de toutes les formations nationalistes... Excepté Femu A Corsica, grand absent de la soirée.

Mais Jean-Christophe Angelini, candidat PNC, veut rester optimiste: 

"Certes, Femu A Corsica n'est pas là. Mais des sympathisants et amis étaient présents aujourd'hui. Je veux croire qu'à la rentrée prochaine, nous trouvions à Porto-Vecchio comme ailleurs en Corse des chemins vers le rassemblement et l'union. Je pense que c'est la meilleure solution, et celles que les Corses attendent."

L'union nationaliste garde porte ouverte aux autres sensibilités qui souhaiteraient la rejoindre, et espère bien créér l'alternative à Porto-Vecchio dans 7 mois.

Le travail de cette liste commune devrait débuter d'ici fin août... Reste à savoir qui sera appointé pour la conduire.
 

 

Sur le même sujet

Les + Lus