Sécheresse : en Corse-du-Sud, les autorités appellent à une utilisation "raisonnée et économe" de l'eau et envisagent des restrictions

Le comité départemental de gestion de la ressource en eau s'est réuni, ce jeudi 13 juin. Son constat est clair : la consommation d'eau potable est si importante en Corse-du-Sud, qu'une situation de "pénurie" pourrait survenir à l'automne. Les services de l'État appellent la population à une consommation plus modérée, sous peine de restrictions.

Le comité départemental de gestion de la ressource en eau donne l'alerte en Corse-du-Sud.

Alors que la saison estivale démarre tout juste, le constat est sans appel : le niveau de consommation "n'apparaît pas soutenable et pourrait conduire à une situation de pénurie à l'automne prochain".

Et pour cause, les services de l'État constatent d'ores et déjà "une nette progression des volumes d'eau prélevés pour les usages humains, notamment pour la consommation d'eau potable". Ainsi, le volume prélevé au mois de mai est "deux fois plus important qu'en 2023 dans le Sud Est, et 1,5 fois plus important dans le pays ajaccien".

Dans ce contexte, les autorités préviennent : "Il est nécessaire d'adopter dès à présent une utilisation raisonnée et économe de la ressource en eau dans le cadre d'une démarche de responsabilité collective."

Point de situation

Le comité, réuni ce jeudi 13 juin sous l'égide du préfet afin de "faire un point sur la situation en Corse-du-Sud", dresse un constat en demi-teinte.

Dans un premier temps, il rappelle que la disponibilité de la ressource en eau et le niveau d'humidité des sols "s'inscrivent dans les tendances habituelles de saison".

Ainsi, les pluies observées depuis le début de l'année sont "légèrement supérieures aux moyennes" et le taux global de remplissage des barrages est quant à lui "supérieur à 90 %". Et d’ajouter : "Un tarissement progressif des cours d'eau et un assèchement des sols dans les zones littorales sont constatés, comme habituellement en début de saison estivale."

Néanmoins, les autorités restent vigilantes quant à l'évolution de la situation. "Les tendances climatiques observées depuis le mois d'avril, et qui devraient se poursuivre jusqu'à la fin de l'été, pourraient conduire à une diminution de la ressource en eau plus rapide que la normale", estime le comité.

Et d'ajouter : "Les températures mensuelles se situent entre +1°C et +3°C au-dessus des normales en Corse-du-Sud depuis le mois d'avril 2022. Le scénario météorologique privilégié par Météo-France pour l'été 2024 indique quant à lui un niveau de précipitations inférieur à la normale."

Vers des mesures de restrictions ?

Le comité départemental de gestion de la ressource en eau se réunira à nouveau mi-juillet. Des mesures de restrictions pourraient être prises "si aucun ralentissement de la tendance de consommation d'eau n'est observé d'ici là".

Pour rappel, en Haute-Corse, le préfet a placé 137 communes en alerte sécheresse, depuis le 10 juin. Des restrictions ont été mises en place dans le département, notamment dans le Cap-Corse, le Nebbiu et la Plaine orientale. Ainsi, l'arrosage des pelouses y est interdit entre 8 heures et 20 heures, tout comme le lavage de véhicules, bateaux et engins nautiques chez les particuliers ou encore le remplissage des piscines privées supérieures à 1 mètre cube. Les agriculteurs ont quant à eux accepté de mettre en place des tours d’eau depuis le 3 juin.

La Corse-du-Sud pourrait donc faire l'objet de mesures similaires.

L'actualité "Environnement" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Corse ViaStella
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité