Transports en commun d'Ajaccio (TCA) : Un contexte social très tendu

Publié le Mis à jour le
Écrit par France 3 Corse ViaStella
Ajaccio, le 29 novembre 2013
Ajaccio, le 29 novembre 2013 © FTViastellla

Alors que la direction des TCA a porté plainte pour vol dans les caisses des conducteurs, le syndicat Force Ouvirère dénonce une erreur de calcul et un harcèlement moral. Depuis son installation, le système de billettique embarquée est source de conflits sociaux.

Ce 3 novembre 2014, l'ambiance est devenue plus que délétère aux Transports en Commun d’Ajaccio (TCA), après l'annonce de la décision du directeur de déposer plainte dans la semaine.

D'après nos informations, le 30 octobre, alors que le responsable des TCA (Société Nouvelle des Autobus Ajacciens- Filiale de Transdev) se trouvait dans son bureau, un conducteur a fait irruption en fin d'après-midi.

Le salarié s'est présenté et a reproché au directeur de vouloir harceler certains conducteurs. Il a voulu qu'il signe un document stipulant qu'il avait adressé une lettre de mise en demeure à une quinzaine des 82 conducteurs de la société, afin qu'ils remboursent une certaine somme d'argent.

Devant l'attitude menaçante de ce conducteur syndiqué Force Ouvrière, le responsable a signé la lettre en tentant de lui expliquer le bien fondé du document. 

A l'origine du différend, des salariés qui n'auraient pas restitué l'argent de la vente des tickets dans les bus. Cette «omission» représenterait un montant supérieur à 10.000 euros.

De son côté, le syndicat FO parle de harcèlement sur le lieu de travail, et affirme que les sommes demandées sont une erreur de calcul des caisses automatiques informatisées.

Depuis son installation il y a plusieurs mois, le dispositif de billettique automatisée embarquée est vertement critiqué par le syndicat.

Contacté par France 3 Corse ViaStella, le responsable des TCA dément formellement avoir déposé plainte, mais concède un "trou" de 15.000 euros. 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.