Corse : Emmanuel Macron maintient les élections municipales malgré l’épidémie de Coronavirus

Jeudi 12 mars, Emmanuel Macron a annoncé le report des élections municipales face à l'accélération de la propagation du Coronavirus en France. / © Sébastien Bozon / AFP
Jeudi 12 mars, Emmanuel Macron a annoncé le report des élections municipales face à l'accélération de la propagation du Coronavirus en France. / © Sébastien Bozon / AFP

Dans une allocution, ce jeudi 12 mars, Emmanuel Macron a annoncé le maintien des élections municipales prévues les 15 et 22 mars prochains malgré l'accélération de la propagation du Coronavirus sur l'ensemble du territoire national et en Corse. 

Par Audrey Altimare avec AFP

Les élections municipales auront lieu. Dans une allocution, ce jeudi 12 mars, Emmanuel Macron a annoncé le maintien des élections municipales malgré la propagation du Coronavirus en France. Un scrutin pour lequel un fort taux d’abstention est annoncé face au risque de contamination. 

"Rien ne s'oppose à ce que les Français, même les plus vulnérables, se rendent aux urnes", a-t-il assuré. 

Durant sa prise de parole, le président de la République a décrit l'épidémie de Coronavirus comme "la plus grave crise sanitaire en France depuis un siècle." "Malgré tous nos efforts, le virus est en train de s'accélérer", déplore-t-il.  

 
 

Alors dans de telles conditions, la sincérité de scrutin peut-elle est remise en cause ? "Elle ne pourra être entachée que si le taux de participation est faible au point que ça puisse mettre en balance et en doute l'équité et l'intégrité du scrutin. Nous n'en sommes pas là. Les citoyens qui viendront voter, pourront le faire en toute sécurité, puisqu'un dispositif a été mis en place", assure Pierre Savelli, maire de Bastia.

 
Coronavirus : maintien des élections municipales, le maire de Bastia réagit
Intervenant : Pierre Savelli, maire de Bastia. Equipe : Pierrick Nannini.


Laurent Marcangeli, maire d'Ajaccio, a lui réagi sur les réseaux sociaux. "Nous allons voter dans des conditions inédites j'en appelle à votre responsabilité, individuelle et collective", écrit-il dans un tweet. Il poursuit : "toutes les mesures ont été prises par la ville d'Ajaccio pour assurer le bon déroulement du scrutin et vous permettre de voter en toute sécurité.

 

 

Écoles fermées et mécanisme massif de chômage partiel 


D'autre part, Emmanuel Macron a annoncé la fermeture des crèches, des écoles, des collèges et université "dès lundi [16 mars]" et ce "jusqu'à nouvel ordre." Le chef de l'État demande à "tous les Français de limiter leurs déplacements au strict nécessaire" et conseille "aux personnes de plus de 70 ans, atteintes de pathologies ou souffrant de maladie chronique de rester chez elles le plus possible.

Du côté de l’économie, le président de la République a indiqué la mise en place « d’un mécanisme exceptionnel et massif de chômage partiel. L’État prendra en charge l’indemnisation des salariés contraints à rester chez eux. » 

Le report de la trêve hivernale, de deux mois, est aussi instauré. Enfin, Emmanuel Macron a précisé que la fermeture des frontières est envisageable, des mesures qui seront prises « quand elles seront pertinentes. » 
 

64 cas confirmés en Corse


En Corse, selon les derniers chiffres de l’agence régionale de santé, 64 cas confirmés ont été recensés sur l’ensemble de l’île. Le plan blanc, qui permet de mieux organiser l'accueil et les soins portés aux malades, a été déclenché dans les centres hospitaliers d’Ajaccio et de Bastia.

 


Dans la matinée, la préfecture a annoncé l’interdiction de toute activité rassemblant plus de 50 personnes (cinémas, théâtres, salles de sport …), l’interdiction des épreuves et manifestations sportives, sauf à huis clos et la fermeture des piscines sauf pour les entraînements et compétitions à huis clos. L’ensemble des établissements scolaires insulaires sont fermés jusqu’au 29 mars

 
 

« Scénario à l’italienne »


Le gouvernement se prépare à un « scénario à l’italienne » où la barre des 1.000 décès a été dépassé dans la journée. Face à l’ampleur de l’épidémie, l’Italie a décrété un confinement général de la population. En plus des foyers déjà identifiés notamment à Ajaccio, Mulhouse, l’Oise et le Morbihan, un nouveau point de contamination a été détecté dans l’agglomération de Montpellier. 

 


Selon le dernier comptage, près de 2.876 cas confirmés de Coronavirus ont été détectés en France, dont 61 décès. 


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus