Coronavirus en Corse : le direct du jeudi 12 mars

ILLUSTRATION / © MAXPPP
ILLUSTRATION / © MAXPPP

Après Ajaccio, puis le Grand Ajaccio, c'est désormais l'ensemble de l'île qui a suspendu tous les cours dans les établissements scolaires, jusqu'au lundi 30 mars prochain. Les mesures se multiplient, pour éviter au maximum que les contacts entre insulaires permettent au virus de se répandre. 

Par Sébastien Bonifay & Audrey Altimare

► Ce direct est désormais clôturé. Pour retrouver celui du vendredi 13 mars :


 
  • JEUDI 12 MARS


FRANCE - 20h : Emmanuel Macron, dans une allocution, annonce maitenir les élections municipales des 15 et 22 mars prochains. "Rien ne s'oppose à ce que les Français, même les plus vulnérables, se rendent aux urnes", a-t-il assuré. 

 


CORSE - Point presse : L’agence régionale de Santé (ARS) a tenu une conférence de presse dans l’après-midi. L’occasion de faire le point sur les hospitalisations liées au Coronavirus. Ainsi, sans être en mesure de communiquer les chiffres exacts, les autorités sanitaires assurent qu’ « une majorité de patients [infectés] sont actuellement à la maison », en confinement, à Ajaccio. « Ils repartent avec toutes les consignes », soutiennent-elles. 

Une mesure qui, selon Bianca Fazi, conseillère exécutive en charge des domaines social et santé, n’est pas respectée dans la cité impériale : « Les gens, quand ils sont en confinement, doivent rester en confinement. C’est malheureux d’avoir à le dire, mais les gens en confinement se baladent. C’est inadmissible, ils sont en train de contaminer d’autres personnes. Ce n’est pas que l’on ne comprend pas, c’est que l’on ne veut pas comprendre. Au lieu de se fier aux réseaux sociaux et d’écouter tout et n’importe quoi, qu’on écoute les instructions, c’est très clair », lance-t-elle.

Depuis lundi, des tests de dépistage au Coronavirus sont pratiqués à Ajaccio. « Actuellement, nous fonctionnons en séries, avec des techniques lourdes et précises. Pour le moment, on ne peut donc pas faire de tests individuels, car une série représente entre six et sept heures de travail. On peut en lancer, maximum, 70 par série, donc même en multipliant les séries, on est vite limité à 140 ou un peu plus de 200. Rien que pour la journée de mercredi nous en avons réalisés 60 », explique le docteur Jean Canarelli. 

L’ARS a pour objectif de mettre à disposition 30 lits de réanimation COVID sur les deux centres hospitaliers de l’île. Des lits qui cohabiteraient avec le maintien des capacités de réanimation pour les autres patients. En temps normal, les hôpitaux d’Ajaccio et de Bastia disposent respectivement de 10 et 8 lits de réanimation

Tous rappellent l'importance des gestes barrières afin de limiter la propagation du Coronavirus. 

CORSE - 16h : Dans un communiqué, l'Agence régionale de santé annonce 64 cas positifs de Coronavirus sur l'île. 11 en Haute-Corse, quatre de plus que la veille, et 53 en Corse-du-Sud, neuf de plus que la veille).

CORSE - 15 h 40 : Après Ajaccio, le 9 mars dernier, l'hôpital de Bastia active le plan blanc. Ce plan d'actions permet de mieux organiser l'accueil et les soins portés aux malades. Dans un tweet, le directeur de l'établissement, Jean-Mathieu Defour, met en avant "trois mesures clefs" : 
  • Le renforcement de la filière Covid spécifique (ambulatoire, hospitalisation, réanimation)
  • La déprogrammation de certaines activités non urgentes
  • La mobilisation des professionnels
 


CORSE - 14h25 : Dans un tweet, Laurent Marcangeli, maire d'Ajaccio, annonce des mesures mises en place à l'issue de la réunion avec les représentants de la Task force ministérielle contre le Coronavirus, parmi elle : 
  • Un renforcement des moyens de contrôle dans les ports et les aéroports
  • Les bateaux de croisière n'accosteront plus à Ajaccio ni aucun des territoires touchés par l'épidémie
 


CORSE- 11h40 : Jérôme Salomon appelé d'urgence à l'Elysée, c'est Thomas Degos, responsable de la task force interministérielle, qui s'entretient en ce moment avec Gilles Simeoni, Franck Robine et Bianca Fazi. Il est accompagné du professeur Antoine Tesnière, conseiller du ministre de la santé, et de Christophe Schmidt, médecin et secrétaire général de la Défense et de la Sécurité.  

CORSE
- 11h25 : 63 cas sont désormais confirmés en Corse. 53 à Ajaccio et 10 à Bastia. 

CORSE - 11h16 : la préfecture de Corse annonce de nouvelles mesures :
  • Interdiction de toute activité rassemblant plus de 50 personnes, cinémas, théâtres, salles de spectacle, palais des congrès, casino, salle de sport, discothèques...
  • Interdiction de rassemblements de plus de 50 personnes dans les lieux de culte. Cependant, les cérémonies familiales (mariages, obsèques, baptêmes) pourront être maintenues en limitant le nombre de participants.
  • Interdiction des épreuves et manifestations sportives sauf à huis-clos. 
  • Fermeture des piscines sauf pour les entraînements et compétitions à huis-clos. 
 

CORSE - 8h41 :  Le préfet de Corse va rencontrer dans la journée les acteurs des milieux associatif, politique, du sport et de la culture, pour envisager d'étendre la mesure de l'interdiction des rassemblements de plus de 50 personnes à l'ensemble de l'île. 


CORSE- 8h18 : Gilles Simeoni, le président de l'Exécutif de Corse, et Franck Robine, le préfet de Corse, accompagnés de Bianca Fazi, conseillère exécutive en charge des affaires de santé, s'entretiendront à 11h30 en visio-conférence avec Jérôme Salomon, le directeur général de la Santé. Il abordera la question de la situation en Corse, et particulièrement le point, très discuté, des liaisons maritimes quotidiennes avec l'Italie, particulièrement touchée par le Coronavirus. 
A 12h15, la réunion s'élargira aux parlementaires, aux présidents de groupe de l'assemblée de Corse, et aux représentants du Conseil économique social environnemental et culturel de Corse.


CORSE/FRANCE - 07h50 : Franck Robine, le préfet de Corse, s'est voulu rassurant hier : "Nous avons 51 cas, les Corses sont 330.000. Ils peuvent compter sur notre détermination à les protéger". Pour les protéger, des mesures ont donc été prises, les mesures qui correspondent à un stade épidémique de type 2. Dès que le virus circulera plus rapidement, ce qui semble désormais inévitable pour l'ensemble de la France, le pays passera en stade 3. De nombreux observateurs supposent que cela pourrait être annoncé ce soir, lors de l'intervention télévisée, à 20 heures, d'Emmanuel Macron. 
  • Le stade 3 qu'est-ce que c'est ? 
C'est une stratégie sanitaire qui s'adapte à une circulation active du coronavirus, et a pour but d'atténuer son impact. Ce qui signifie donc le passage d'une logique de détection et de prise en charge individuelle à une logique d'action collective. 
En ce qui concerne le quotidien de chacun, on ignore encore quelles seraient exactement les mesures prises par le gouvernement, mais une partie consisterait à limiter au maximum les déplacements, entre autres par le télé-travail en entreprise. Des lieux publics pourraient être fermés, même si l'option d'un confinement général, comme en Italie, ne semble pas à l'ordre du jour. 


CORSE - 07h20 : Ce matin, aucun élève, à Ajaccio comme ailleurs sur l'île, ne pourra se rendre en cours. La décision qui avait été prise pour Ajaccio est désormais étendue à toute la Corse. Les écoles sont fermées jusqu'à la fin du mois, et ne rouvriront leurs portes que le 30 mars prochain. A moins que la situation exige de prolonger la mesure. 


CORSE - 6h45 : Le dernier bilan de l'Agence régionale de santé, hier selon son désormais traditionnel point presse, a fait état d'un troisième mort en Corse, à Ajaccio. Un homme de 87 ans qui, comme la grande majorité des autres victimes du virus, était atteint d'autres pathologies. 51 cas sont enregistrés, 7 à Bastia et 44 à Ajaccio. 


ITALIE - Hier soir, le Premier ministre italien, Giuseppe Conte, a annoncé que tous les commerces du pays seraient désormais fermés, hormis ceux liés à la distribution alimentaire et à la santé. "Les effets de ce grand effort seront visibles dans une quinzaine de jours", selon lui. 
Le dernier bilan, rendu public hier soir, fait état de 827 morts et de 12.462 cas déclarés. 

► Pour retrouver le direct du mercredi 11 mars : 

 

Coronavirus : les bons gestes à adopter

Si dans 80% des cas, les symptômes du Covid-19 sont bénins, le virus expose les personnes "immuno-déprimées, atteintes de pathologies cardio-respiratoires, d'un cancer et les personnes âgées à un risque plus important", rappelle l'Agence régionale de santé.

C'est donc pour les protéger - l'infection se transmet majoritairement au sein du cercle familial et amical - que le respect des mesures barrières est primordial :

  • Se laver très régulièrement les mains. Les gels hydro-alcooliques ne sont pas indispensables pour l’hygiène des mains, indique l'ARS, un lavage minutieux à l’eau avec du savon est efficace
  • Utiliser des mouchoirs jetables
  • Saluer sans se serrer la main et éviter tant que possible les embrassades
  • Nettoyer plus fréquemment les surfaces qui sont régulièrement touchées et par un grand nombre de personnes : les poignées de porte, le téléphone, les ustensiles de cuisine, les toilettes  les lavabos...

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus